Vague de froid, la protection des salariés

Une vague de froid a déferlé sur la France en ce début février. Cet air nordique nous vient tout droit de Russie. Le fameux Moscou-Paris délivre ainsi des températures négatives et des chutes de neige sur une bonne partie du territoire. Ainsi, le territoire s’est figé le temps de quelques jours et cela a créé des perturbations au niveau national. On pense notamment à certaines écoles contraintes de fermer à cause des conditions climatiques. En ces temps de très faibles températures, il est nécessaire de prendre certaines précautions. En effet, un grand nombre de métiers impliquent de travailler à l’extérieur. Les employeurs se doivent ainsi de protéger et d’être attentifs à leurs salariés. Étant responsables de la sécurité et de la santé des salariés, les employeurs doivent mettre en place des mesures de prévention.

Les employeurs attentifs à la sécurité de leurs salariés

Les basses températures ont ainsi de graves conséquences sur le corps humain. En effet, les risques de gelures, douleurs et hypothermies sont ainsi des facteurs dangereux notamment pour les travailleurs. Ainsi, l’exposition au froid, qu’elle soit naturelle ou artificielle, est un facteur à ne pas négliger. Des mesures de prévention sont à prévoir de la part des employeurs, notamment en cas de vagues de froid. 

De plus, certains métiers, notamment dans le secteur du BTP, sont ainsi exposés aux aléas climatiques. En effet, selon l’exposition et la sensibilité de la personne, les conséquences peuvent être dramatiques. Le Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion appelle donc à la plus grande vigilance

employeurs vague froid salariés précautions
La mise à disposition d’équipements de protection individuelle en cas de grand froid est nécessaire.

Les employeurs étant responsables de la sécurité et de la santé de leurs salariés, doivent mettre en place des mesures de prévention. Cela permet d’éviter tout accident du travail. Il est donc nécessaire de revoir les plannings de travail en fonction de la météo, prévoir des collations adaptées aux températures extrêmes type boissons chaudes etc. De plus, il est également nécessaire de mettre à disposition des employés des vêtements adéquats tels que des gants, des vestes et pantalons isolants, des chaussettes et des bonnets. Enfin, il est conseillé de former et d’informer les salariés sur les risques du froid. Dans ces conditions climatiques, le travail isolé est proscrit. Ainsi, la formation au premiers secours et le travail en équipe peuvent sauver des vies. 

Il est donc obligatoire de prévenir l’ensemble de ses salariés afin de réduire le taux d’accident du travail lié aux conditions climatiques extrêmes.

Vague de froid sur la France, les conséquences 

Depuis le début du mois de février, une vague de froid s’est installée sur l’ensemble du territoire. En effet, les températures ont atteint des extrêmes notamment sur l’Est de la France. Ainsi, les météorologues ont relevé jusqu’à presque -20C° dans les villes telles que Mulhouse ou encore à Buhl-Lorraine. En effet, cela a créé de fortes perturbations en termes de déplacements, notamment à cause d’un important gel sur plusieurs jours. Certaines régions ont ainsi connu plusieurs jours consécutifs sans dégel. En Bretagne par exemple, les températures de ces derniers jours ont été les plus froides depuis 1987 au niveau régional. La vague de froid a ainsi particulièrement touché le nord et l’est de la France. Néanmoins, les régions du sud-ouest et du sud ont moins ressenti les températures extrêmes en ce mois de février. 

De plus, les températures extrêmes, qu’elles soient chaudes ou froides, ont des conséquences importantes sur l’économie. En effet, 70% de l’activité économique serait météo-sensible. Autrement dit, plus de la moitié des entreprises et secteurs voient leur activité varier en fonction des conditions climatiques. L’agriculture, le secteur du BTP, la grande distribution, le tourisme, les transports ou encore l’énergie sont des secteurs dépendants du climat. En effet, l’agriculture en est l’exemple car les conditions climatiques ont un impact direct sur les productions agricoles. Ainsi, les températures extrêmes peuvent faire mourir toute une production. On pense notamment aux vagues de froid, créant du gel printaniers ayant un impact catastrophique sur les vignobles.

Sources : 

Vague de froid : Employeurs, soyez attentifs à vos salariés, Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’insertion, communiqué du 10 février 2021

Froid, Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’insertion, mis à jour le 10 février 2021

Abonnez-vous à la Newsletter