reconversion-vin-rouge-bordeaux-business

Une reconversion orientée vers les vignes bordelaises

Les reconversions professionnelles sont devenues monnaie courante dans les carrières. Décider de changer de voie, de se consacrer à une autre activité, souvent bien différente, est encore plus courant depuis la pandémie. En effet, face à certaines conditions de travail, beaucoup perçoivent la période comme un tremplin pour se reconvertir. Commencer un nouveau métier est alors une manière de se réinventer. Ainsi, certains professionnels quittent leur activité… Pour se lancer dans la viticulture, notamment dans la région bordelaise. 

Une reconversion qui signe un retour aux sources

Pour de nombreux salariés qui se tournent vers une reconversion professionnelle, le choix de réorientation correspond à un retour aux sources. Aussi, les nouveaux viticulteurs ne partent pas de rien, ayant un membre de leur famille dans un secteur similaire… Ou eux-même ayant des attraits pour ces métiers, une certaine connaissance du secteur. 

La viticulture est un métier complexe et prenant, avec un soin tout particulier accordé aux vignes. Une reconversion dans ce secteur est donc un choix de passion. En région bordelaise, le vin occupe une place centrale et rayonne à l’international. 

Le choix d’une reconversion dans un secteur d’activité bien plus manuel qu’un emploi de bureau est l’un des éléments les plus satisfaisants pour les viticulteurs. Produire de ses mains des millésimes qui seront consommés possiblement à travers le monde. Plus qu’un métier passion, il s’agit aussi d’un métier de partage.  

En 2022, une étude révèle qu’un actif sur 10 a décidé d’avoir recours à la reconversion professionnelle… Et réalise cette transition avec succès. Ce choix de changer de voie, de se rapprocher de ses centres d’intérêt réels. La viticulture fait partie des activités qui se développent, portée par les nouveaux enjeux et nouvelles envies des consommateurs.

Les viticulteurs doivent s’adapter au marché pour satisfaire les consommateurs

L’évolution du vin, un enjeu d’avenir

Tout comme la reconversion professionnelle, les vins aussi évoluent sur le marché. Les amateurs de vins conventionnels sur le bordelais continuent d’apprécier les grands crus et millésimes qui sortent chaque année des domaines viticoles les plus prestigieux. Malgré des conditions météorologiques pas toujours favorables à la culture du vin et de la vigne, les viticulteurs gardent le sourire. 

Pour beaucoup, l’enjeu se place dans l’évolution de leur culture viticole. En effet, depuis quelques années, la question du respect des sols se développe, devenant un incontournable pour de nombreux domaines. Prendre davantage soin des sols, utiliser des produits naturels… La culture du bio se répand, mais demande du temps pour être reconnue. En effet, l’assainissement des sols prend plusieurs années, durant lesquelles les domaines ne peuvent bénéficier de l’appellation bio. 

La reconversion est parfois un passage obligé, qu’il soit pour le vin ou pour une carrière professionnelle. Proposer de nouveaux produits, qui répondent aux besoins de tous les consommateurs, permet d’enrichir l’offre. En effet, les nouveaux consommateurs sont amateurs de vins raisonnés, bio, biodynamiques, voire vegan, avec des saveurs plus légères. Les viticulteurs doivent alors s’adapter, afin de répondre à ces nouvelles demandes, et trouver leur place sur ce marché. Un enjeu de taille, pour dépoussiérer une réputation qui perdure depuis des années, aussi bien en France qu’à travers le monde. 

Sources : 

(1) Graves, Pessac-Léognan, Sauternes, Barsac : un été sous le signe de l’audace ! Communiqué de mai 2022 par Bordeaux Wines

(2) 25 % des actifs ont suivi une reconversion ces 5 dernières années Management de la Formation, article publié le 9 février 2022

Abonnez-vous à la Newsletter

X