Seniors, la nue propriété plus séduisante que la succession ?

En France, la propriété immobilière joue un rôle très important. Les seniors sont nombreux à être propriétaires de leur bien immobilier. En effet, 70% des plus de 65 ans possèdent leur propre résidence principale et ont des enfants. Ces chiffres montrent à quel point investir dans la pierre est important, et souvent le résultat d’une vie de travail. D’autant plus que dans la majorité des cas, après le décès, le bien immobilier se transmet aux enfants, aux héritiers. Toutefois, dans la plupart des cas, le patrimoine transmis est vendu à un tiers, et non pas conservé au sein de la famille. 

La résidence principale, un pan important du patrimoine des seniors

Les seniors sont nombreux à souhaiter transmettre leur patrimoine immobilier à leurs enfants à leur décès. Cette tendance concerne 89% des personnes, et montre l’importance d’un tel patrimoine dans la vie. En effet, l’investissement dans la pierre est réputé et permet de le transmettre sur plusieurs générations. Pour les seniors, leur résidence principale représente en moyenne 70% de leur patrimoine total, partagé entre biens mobiliers et immobiliers. 

Ce besoin de transmettre est d’autant plus fort dans certains cas. Il concerne 94% des personnes qui ont un niveau d’études inférieur au baccalauréat; 91% des personnes ayant un revenu inférieur à 3000€ par mois. Le besoin de transmettre est aussi plus important pour les seniors qui ne possèdent qu’une seule résidence (92%) plutôt que ceux qui sont multi-propriétaires (84%). 

La transmission du patrimoine est importante pour ces seniors qui sont propriétaires. Une manière de prendre soin de leurs enfants après leur décès. Pour autant, comment se comportent les héritiers après le départ de leurs parents vis-à-vis du patrimoine immobilier ? L’héritage traditionnel est-il encore au goût du jour ? 

Agent immobilier vente maison seniors
Les seniors sont de plus en plus nombreux à vendre leur résidence de leur vivant.

Se tourner vers la nue propriété, une meilleure alternative pour les propriétaires

Les seniors sont peu nombreux à anticiper la transmission de leur patrimoine avant leur décès. Seuls 51% prévoient de donner tout ou partie de leur patrimoine à leurs enfants de leur vivant. Une transmission qui évolue, d’autant plus que les seniors sont nombreux à imaginer que leurs enfants habiteront la résidence principale

Toutefois, la réalité est quelque peu différente. 67% savent que leur patrimoine sera vendu à un tiers. Cette prise de conscience permet de changer quelque peu les habitudes des seniors qui s’apprêtent à transmettre leur patrimoine immobilier. Près d’un quart d’entre eux se tournent vers une nouvelle méthode de transmission : la vente en nue-propriété. 

Ce type de vente permet d’aider plus leurs enfants. Il permet d’aider les enfants du vivant des seniors, en restant dans leur résidence principale. Il s’agit d’une stratégie alternative qui permet aux enfants qui ne souhaitent pas habiter ou louer le bien hérité de s’épargner les démarches de la vente. 

Les seniors qui vendent leur résidence principale en nue-propriété restent au sein de leur maison jusqu’à leur décès. L’argent récupéré avec la vente revient comme donation aux enfants, et leur permet de ne pas attendre la fin de leur vie pour les aider financièrement. 

Sources : 

  1. Quelle stratégie patrimoniale pour les seniors ? Communiqué Monetivia publié le 25 octobre 2021
  2. Sondage OpinionWay pour Monetivia 
  3. Qu’est-ce que l’investissement en nue-propriété ? Investir Demain
Abonnez-vous à la Newsletter