Secours moteur Airbus Helicopters

Secours moteur, le nouveau pari innovant d’Airbus Helicopters

Dernière mise à jour:

Limiter les accidents en vol des hélicoptères grâce au secours moteur, une solution envisageable ? Airbus Helicopters ne cesse de travailler sur de nouvelles innovations pour faciliter et rendre plus sécurisants les vols. Depuis quelques années, le paysage aéronautique évolue, et laisse place à de nouvelles solutions. Pour Airbus Helicopters, le travail pour améliorer la sécurité des appareils est une priorité. Grâce au Flightlab, le groupe effectue des recherches et un travail méticuleux pour innover, et faciliter le développement en interne pour répondre aux besoins et enjeux d’actualité. 

Le secours moteur, indispensable pour les pilotes

En vol, tout peut arriver. Un problème météorologique, une défaillance technique, et même une panne moteur. Face à toutes ces situations, Airbus Helicopters souhaite développer des solutions pour répondre à chaque problème. Pour cela, le groupe développe le Flightlab, un véritable laboratoire volant qui analyse tout à bord. Une fois mises au point et validées, les nouvelles innovations sont ensuite intégrées à bord des hélicoptères mis en service. 

La dernière innovation en date réalisée à bord du Flightlab concerne le secours moteur. La plupart des hélicoptères ne fonctionnent qu’avec un seul moteur à bord. En cas de problème lié au moteur, comment le pilote peut réagir sans aucune autre solution ? En coopération avec la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), Airbus Helicopters développe alors un système de secours moteur pour répondre à cette problématique clé. Ce futur système de propulsion hybride est conçu pour les hélicoptères légers. Il permet une amélioration concrète de la sécurité à bord de tous les vols effectués à court terme. 

En travaillant sur cette innovation capitale, Airbus Helicopters poursuit un objectif principal. Améliorer la sécurité à bord des hélicoptères équipés d’un seul moteur à l’aide d’une alimentation de secours en cas de panne d’une turbine. Même si ces pannes arrivent rarement, le risque zéro n’existe pas. Et face au développement des flottes d’hélicoptères sur tous les territoires, le secours moteur devient une priorité. 

Durant plusieurs mois, le Flightlab a étudié cette problématique pour développer le système de secours moteur. Cette innovation marque un tournant dans la sécurité aéronautique, fruit de longues recherches et d’améliorations. Car au-delà de créer un système innovant, il est aussi indispensable de l’implanter au cœur de l’appareil sans altérer ses autres performances. Un défi de taille à prendre en compte.

H130 Flighlab Airbus Helicopters innovation
Le Flightlab permet de tester en conditions réelles les innovations. Crédit : Airbus

Donner un temps d’action au pilote

Ainsi, pour mener à bien les expériences et les recherches liées à ce secours moteur, Airbus Helicopters a mis à contribution son Flightlab. Ce dernier a ainsi été équipé d’un moteur électrique de 100 Kw connecté à la boîte de vitesses principale. De cette manière, en cas de l’arrêt d’une turbine dans le cadre d’une panne, le moteur électrique prend le relais. Le pilote dispose alors de 30 secondes pour réagir et maintenir la vitesse du rotor… Alors qu’il ne disposerait pas de ce temps sans le secours moteur. 

Grâce à lui, les manoeuvres d’autorotation sont plus sûres, ce qui permet de limiter considérablement les risques d’accidents ou d’endommagement de l’appareil. Pour valider cette toute nouvelle innovation, Airbus Helicopters a mis à rude épreuve le secours moteur. Pour cela, le Flightlab a testé l’efficacité de ce système dans différentes conditions de vol pour le parfaire. Ces tests permettent non seulement de montrer l’efficacité du secours moteur… Mais aussi de démontrer l’augmentation des performances avec l’apport d’énergie électrique rapide. 

Pour son déploiement sur tous les appareils à venir sur le marché, le secours moteur doit aussi s’imbriquer parfaitement dans son environnement, sans bousculer les performances de l’hélicoptère. Fournir aux exploitants d’hélicoptères une charge utile supplémentaire était alors important, sans dépasser la charge maximale autorisée. L’objectif, apporter l’innovation sans handicaper les performances en vol. 

Cette stratégie d’innovation n’est que la première étape d’Airbus Helicopters. En effet, le système de propulsion hybride devrait encore être travaillé pour plus d’énergie et de puissance à bord. Dans un souci d’environnement, les secours moteurs ne devraient fonctionner qu’avec les énergies thermique ou électrique pour limiter fortement la consommation de carburant. Des hélicoptères “hybrides”, moins polluants, mais aussi moins bruyants au-dessus des villes. Un concept qui séduit déjà, et qui est réfléchi pour les avions de série, notamment… 

Sources : 

Airbus Helicopters lance les essais en vol avec un système de secours moteur. Communiqué Airbus du 21 septembre 2021

Abonnez-vous à la Newsletter

X