Prime Macron 2021, les entreprises réagissent

Le gouvernement a décidé de renouveler la “prime Macron” en 2021 (1). L’annonce date du 15 mars 2021 lors de la conférence du dialogue social. Pour améliorer le pouvoir d’achat des salariés en cette période de crise, la prime exceptionnelle de 1000 € mise en place en 2019 est reconduite. Si les salariés ont de quoi se réjouir, toutes les entreprises ne sautent pas de joie. Pour cause, beaucoup sont directement touchées par les conséquences de la crise sanitaire. Et ont par conséquent vu leur chiffre d’affaires fondre comme neige au soleil. Ainsi, nombreuses sont les petites entreprises et celles à la trésorerie la moins solide à décrier cette mesure. 

La prime Macron, c’est quoi ?

prime macron covid 2021

Rebaptisée “prime Covid” par certain, le dispositif reste toutefois similaire à celui de l’an dernier. Ainsi, il prévoit la possibilité pour les entreprises de verser une prime exceptionnelle de 1000 euros défiscalisée. En complément, cette prime peut atteindre 2000 € dans le cas où l’entreprise signe un accord d’intéressement dans l’année.

Ouverte à globalement tous les salariés, sauf ceux de la fonction publique, la prime Macron est versée par les employeurs. L’exonération est en revanche valable pour les salaires allant jusqu’à 3 SMIC. En outre, dans le cadre de la crise sanitaire, le gouvernement demande à ce qu’elle soit versée en priorité aux travailleurs de la deuxième ligne. 17 familles de métiers sont listés dans cette catégorie. Commerce de détail, propreté, bâtiment, transport routier, travaux publics, industries agroalimentaires…

Au-delà de ces consignes, l’employeur est libre de verser le montant de son choix ; ainsi que de choisir le plafond du salaire des employés concernés. Pour leur donner le temps d’appliquer le dispositif, la prime Covid pourra être versée jusqu’à début 2022. En complément, il s’applique rétroactivement pour les primes versées à partir du dépôt du projet de loi. (2)

Une “prime Covid” pour tous les salariés : quelles réactions des chefs d’entreprises ?

Applicable à tous les salariés et non au cas par cas, la prime Macron peut vite atteindre des sommes astronomiques. Une situation qui marque les disparités entre les entreprises avec de larges ressources financières et celles en situation difficile depuis le début de la crise.

prime macron réaction entreprises

Ainsi, pour les grands groupes, la prime de 2020 a déjà été l’occasion de renforcer leur politique RSE. C’est par exemple le cas de Danone qui l’a versée à tous les salariés travaillant sur site. En plus d’assurer la sécurisation des contrats de travail de 100 000 salariés pour le premier semestre 2020. A contrario, d’autres entreprises ont saisi l’occasion pour profiter de jolis effets de communication. Total en a ainsi découvert le revers de la médaille lorsqu’il a été condamné à verser les 1500 € de prime promise publiquement à ses salariés plutôt que les 400 € réellement versés (affaire SASCA).

En revanche, pour les plus petites entreprises, celles avec moins de fonds, et celles les plus touchées par la crise, la prime Covid entraîne moins de réjouissance. Pour cause, les salariés y sont souvent en première ligne pour faire tenir l’entreprise malgré la conjoncture. Ils subissent la dégradation de la qualité de travail, l’augmentation de la pression et du stress… Mais les entreprises n’ont pas forcément les moyens de leur offrir une prime, même défiscalisée.

En complément, le dispositif parle d’une prime de 1000 € mais les entreprises ne sont pas tenues de donner ce montant. Régulièrement, elles ont choisi de donner moins, à la hauteur de leurs moyens, entraînant dans certains cas la colère des syndicats. Castorama avait par exemple versé une prime de 300 € à ses salariés, jugée très insuffisante par les représentants du personnel. Une situation qui réduit à néant l’effort financier fait par les entreprises.

Quel constat après la première prime Macron en 2019 ?

Selon l’INSEE, en 2019, la prime Macron a été versée dans 58 % des établissements des entreprises de 1000 salariés ou plus. Ensuite, plus les entreprises sont petites, moins elles sont nombreuses à verser cette prime. Celles de moins de 10 salariés ne sont plus que 17 % par exemple.

En revanche, les montants alloués par les entreprises de taille intermédiaire sont inférieurs à ceux distribués dans les plus petites. Ainsi, en moyenne, les sociétés de 50 à 249 salariés ont versé des primes de 361 €, contre 524 € pour celles de moins de 10 salariés. Le montant moyen de la prime s’élevait alors à 401 euros.

prime macron pouvoir achat salariés

Dans le même temps, les salaires n’ont que peu augmenté. Alors qu’ils étaient en croissance les années précédentes, en 2019, la croissance de la rémunération a été réduite. Si la prime Macron ne doit pas venir se substituer à d’autres primes prévues, il n’en est pas moins qu’elle a permis un effet d’aubaine, revenant finalement à moins cher dans une partie des entreprises concernées. (3)

Au total, le montant de la prime exceptionnelle a atteint 2,19 milliards d’euros. Cette somme comprend aussi les montants versés au-delà de 1000 euros et donc non-exonérés. C’est tout de même 1,91 milliards d’euros qui ont été distribués dans la limite de 1000 euros. Finalement, 26% des salariés du secteur privé ont été concernés (4,87 millions). (4)

Quels dispositifs en entreprise pour améliorer le pouvoir d’achat ?

Si la prime Macron redonne du pouvoir d’achat aux salariés, elle pèse sur les finances des entreprises et met les plus fragiles en porte à faux. D’autres dispositifs existent pour permettre aux sociétés de participer à l’amélioration du pouvoir d’achat de leurs effectifs. Lesquels sont alors moins coûteux.

On y retrouve par exemple les heures supplémentaires défiscalisées, qui ne coûtent pas plus cher à l’entreprise ; les accords d’intéressement ; l’épargne salariale…

Sources

  1. La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, Ministère de l’économie et des finances, mis à jour le 30 avril 2021
  2. Précisions sur les modalités de versement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat en 2021, Ministère du Travail , 28 avril 2021
  3. Prime exceptionnelle de pouvoir d’achat en 2019 : entre hausse des salaires et aubaine pour les entreprises, INSEE, 2 juillet 2020
  4. Prime Macron de 1000 € 2021-2022 : montant, conditions, Tout sur mes finances, 4 mai 2021

Abonnez-vous à la Newsletter