magna-mutares-usine-blanquefort-bordeaux-business

Mutares signe le contrat de vente et d’achat de l’usine Magna à Blanquefort

Dernière mise à jour:

Le 22 décembre 2022, Mutares a signé l’accord pour acquérir l’usine Magna à Blanquefort. Ainsi la holding va faire l’acquisition de l’usine qui produit des boîtes de vitesse haut de gamme. Pour cette dernière l’objectif est de renforcer son segment Automobile & Mobilité. L’usine qui travaille pour un client unique, Ford, devra connaître des effets de synergies avec les filiales de ce segment dont les activités s’axent autour du traitement des métaux. La clôture de cette transaction devrait avoir lieu au premier trimestre 2023. 

Une acquisition de Mutares pour renforcer son segment automobile 

La signature du contrat de vente et d’achat pour l’acquisition de l’usine de Magna a Blanquefort fait suite à la signature d’une option de vente dévoilée en septembre 2022. Mutares intervient dans le rachat des entreprises de taille moyenne basées en Europe et qui présentent un potentiel d’amélioration opérationnelle significatif. En suivant, il les relance pour les revendre. En 2022 l’usine de Magna a généré pas moins de 200 millions d’euros. Le site emploie 740 personnes et bénéficie d’une longue expérience et tradition de production dans les systèmes de transmission haut de gamme. La clôture de la transaction reste soumise à certaines conditions suspensives et elle est attendue au premier trimestre 2023 en même temps que le changement de nom.   

Le rachat de l’usine marque une véritable offensive de la part de la holding sur le secteur automobile. En effet, il survient après le rachat de trois usines en Allemagne en juillet 2021. La production des boîtes de vitesse dans l’usine de Blanquefort, renforcera et complétera les activités de Mutares. En effet, l’activité de l’usine de Blanquefort s’associe avec les autres sociétés du segment comme par exemple Group Métal.  Elle apportera une expertise et des capacités importantes en matière d’industrialisation, d’usinage et d’assemblage. 

mutares-usine-magna-boite-vitesse-automobile-bordeaux-business

Percevoir l’avenir de l’usine 

Dans ce contexte, il est naturel de se demander quel sera le devenir de l’usine Magna et de ses salariés qui travaillent actuellement pour un client unique, Ford. Effectivement, le contrat avec Ford arrive à échéance en 2027. Dans la mesure où l’usine ne fabrique que des boîtes de vitesse et que les véhicules thermiques sont en déclin, les interrogations sont présentes. Or pour Mutares, il s’agit d’un défi. L’objectif est d’aller chercher de nouveaux projets notamment avec les véhicules hybrides et électriques. Effectivement, l’usine possède des machines qui peuvent servir à d’autres usages et l’objectif est d’aller chercher ces nouveaux usages.

Le rachat de l’usine fait suite à de nombreuses difficultés en son sein. Pour Mutares, l’enjeu sera de développer afin de pouvoir la recentrer sur Bordeaux. L’usine Magna devra profiter du tissu économique local tout en profitant des acteurs internationaux présents dans le portefeuille automobile de Mutares. Ce rachat provoque des inquiétudes de la part des salariés qui ont déjà connu la situation de rachat de leur usine. Un rachat qui n’a pas fait ses preuves. Ainsi les craintes que l’avenir se répète sont présentes. Mais il conviendra tout de même d’attendre les actions de Mutares et de voir si les engagements pour relever l’usine seront au rendez-vous. 

Sources : 

“ Mutares signe un accord pour acquérir l’usine d’un équipementier automobile à Blanquefort, en Gironde.” Mutares communiqué de presse du 22 décembre 2022

magna.com

Abonnez-vous à la Newsletter