terroir-decouverte-nouvelle-aquitaine-bordeaux-business

Le court-séjour, Weekendesk confirme la tendance pour les séjours avant les vacances de la Toussaint

Dernière mise à jour:

Le court-séjour est une façon de partir quelques jours s’aérer l’esprit non loin de chez soi. Ce modèle existe depuis bien longtemps. Cependant la crise sanitaire l’a mis sous le feu des projecteurs. En effet, suite aux différentes mesures mises en place pour ralentir la propagation du virus, les voyageurs ont été contraints de repenser leur projet de vacances ou de séjours. Les frontières étant fermées, ces derniers ont donc voyagé au sein du territoire. Ils sont donc partis moins loin et en ont profité pour (re)découvrir le patrimoine national. La crise sanitaire et les temps de confinement semblent bien loin. Les Français semblent avoir apprécié le fait de partir sur des courts-séjours. Ainsi, ils n’attendent pas les vacances de la Toussaint pour faire une escapade à quelques heures de chez eux. La plateforme Weekendesk en fait le constat. 

Le court-séjour un modèle de nouveau populaire suite à la crise sanitaire 

Les vacances d’été semblent déjà bien loin pour certains. Ces derniers pensent déjà à prendre quelques jours de congés avant les vacances de la Toussaint. Il faut dire que la rentrée est une période de l’année ou le temps s’accélère. Et si les vacances scolaires ne se situent pourtant qu’à quelques semaines, il semble y avoir une demande importante pour le court-séjour. C’est l’occasion de s’accorder une courte pause sans pour autant prendre des congés trop longs.

Le court-séjour permet de partir passer quelques nuits à moins de deux heures de chez soi. Par ailleurs, cette façon de partir est un modèle qui a été particulièrement privilégié lors de la crise sanitaire. En effet, selon les chiffres de la plateforme Weekendesk, en 2020 95% des français sont restés en France pour leurs vacances. En temps normal, ils sont entre 75 et 85%. Ce modèle a permis de s’adapter aux contraintes de la crise sanitaire. Il a permis aussi d’offrir aux vacanciers des solutions pour résoudre leur besoin de voyages. Ainsi, ils en ont profité pour redécouvrir le pays.

Aujourd’hui, la tendance du court-séjour se poursuit. Elle répond d’ailleurs aux besoins des personnes restées en télétravail qui éprouvent un besoin de partir plus souvent en vacances, mais moins longtemps. Actuellement les chiffres parlent d’eux même. Toujours selon Weekendesk, sur la période le panier moyen est en augmentation. Il atteint une moyenne de 274 euros contre 246 l’année passée. Cela s’explique notamment par l’envie de profiter après une longue période ou les activités étaient restreintes. Dans un second temps, les réservations sur la plateforme se concentrent principalement sur la Normandie, la région Provence-Alpes-Côte-D’azur, le Rhône-Alpes et enfin la Bretagne. Cependant la région Nouvelle-Aquitaine n’est pas en reste non plus, elle attire notamment les voyageurs en quête de terroir et de bien-être. 


court-sejour-nouvelle-aquitaine-bordeaux-business
Les voyageurs s’intéressent au terroir

Une volonté de découvrir le terroir et de s’offrir une pause bien-être

Enfin la tendance du court-séjour révèle également des orientations pour des voyageurs axés sur la découverte du terroir et du bien-être. A croire que la crise sanitaire a laissé des séquelles dans le cœur de chacun de nous. Cette tendance, s’apparente à une quête de sens auprès des individus, ils cherchent désormais de l’authenticité pour se rattacher à des bases solides quand l’ensemble de la société a été remis en question par l’arrivée du virus. Et dans le même temps ils cherchent à se reconnecter à eux même en prenant soin d’eux. Par ailleurs, la distance de voyage a augmenté ce qui prouve du côté des voyageurs une volonté de partir se mettre au vert.

Ainsi, les séjours dans des hôtels avec spa et jacuzzi représentent 27% des réservations de la plateforme. Dans le même temps, les séjours avec le petit-déjeuner et avec des repas gastronomiques ont également un franc succès. Ils représentent respectivement 23% et 22% des réservations. Enfin, la plateforme note également un attention toute particulière pour les activités comme la dégustation de vin notamment en Nouvelle-Aquitaine ou elle y propose des échappées. Les marchés sont également prisés des voyageurs qui souhaitent consommer local auprès de petits producteurs. 

Ce bilan fait déjà office d’avant-goût pour les prochaines vacances. Bien entendu, il sera à confirmer avec l’arrivée de nouvelles données. Il faut dire que les séjours ont tellement été perturbés qu’aujourd’hui, il convient de faire un état des lieux pour comprendre les nouvelles attentes des voyageurs

La Nouvelle-Aquitaine séduit de plus en plus de voyageurs français

La crise sanitaire a renforcé le choix de la France en tant que destination privilégiée des vacances estivales. En effet, en 2022, 21 % des futurs vacanciers optent pour la magnifique région Nouvelle-Aquitaine. Les raisons de visiter cette région ne manquent pas, notamment sa beauté naturelle. Elle bénéficie également d’un environnement préservé, d’un climat favorable et d’une diversité d’activités proposées. Les chiffres démontrent que 88 % des vacanciers se rendent en Nouvelle-Aquitaine en groupe. Ils privilégient notamment la voiture comme moyen de transport, pour 85 % d’entre eux. Quant au logement, 26 % optent pour des locations particulières et 25 % vont chez des proches. Les campings sont choisis par 23 % des vacanciers, et pour finir 17 % choisissent l’hôtel.

Ces chiffres témoignent de l’engouement des vacanciers pour la région Nouvelle-Aquitaine. Le choix de se déplacer en groupe souligne l’importance des moments de partage et de convivialité pendant les vacances. En ce qui concerne l’utilisation de la voiture, elle permet une certaine flexibilité. Cela permet notamment d’explorer les trésors régionaux. Pour finir, le choix des logements se veut plus authentique, comme un retour à la réalité.

Sources : 

“Le court-séjour a le vent en poupe : Ces Français qui ont la bougeotte avant les vacances de la Toussaint“ Weekendesk, communiqué de presse du 28 septembre 2021

Weekendesk

Abonnez-vous à la Newsletter