jeune-strategie-emploi-transition-bordeaux-business

L’aide VTE Vert, en faveur des étudiants et de la transition écologique

Dernière mise à jour:


Le dispositif national VTE (Volontariat Territorial en Entreprise) est une nouvelle aide à destination des TPE, PME et ETI. En effet, elle accompagne ces entreprises dans le recrutement des jeunes en alternance ou récemment diplômés. Néanmoins, cela ne s’arrête pas là. Ainsi, le but est d’accorder des postes responsabilisants à ces jeunes sur des missions contribuant à la transition écologique.

L’embauche et la formation des jeunes est très importante. C’est pour cette raison que de nombreux dispositifs sont mis en place afin d’inciter les entreprises à embaucher. Cela est d’autant plus essentiel dans une période de crise sanitaire où l’activité est mise à l’arrêt pour certaines entreprises.

VTE Vert, l’aide financière pour contribuer à la transition écologique dans les PME et ETI françaises

VTE Vert, la nouvelle aide mise en place par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, l’Ademe, et Bpifrance a pour but de contribuer à la transition écologique mais également à l’embauche des jeunes. En effet, le plan de relance a comme volet principal la transition écologique mais également la garantie d’un emploi et d’un accompagnement adapté. C’est pour cette raison que les acteurs se sont unis afin de valoriser ces deux aspects majeurs du plan de Relance. Cette aide va ainsi permettre à 1 000 jeunes d’accéder à des postes responsabilisants avec des missions dites “vertes”.

Ces missions doivent donc être liées à des thématiques environnementales, tout en touchant le cœur de l’activité de l’entreprise. On pense notamment à l’approvisionnement et chaîne logistique responsables, la création de nouveaux produits et/ ou services ayant un faible impact environnemental ou encore à la réduction de l’impact environnemental d’un produit/service mis en place par l’entreprise. 

jeune-environnement-ecologie-bordeaux-business
L’aide VTE permet de favoriser l’embauche des jeunes tout en favorisant la transition écologique.

Pour être éligible à l’offre, l’entreprise doit être une PME ou une ETI. De plus, cette aide concerne uniquement les jeunes a minima Bac+3 et les contrats ayant été signés à compter de septembre 2020. Ainsi, le montant de l’aide peut atteindre 8 000 euros et est versé en une seule fois. Néanmoins, ce versement est sous réserve d’un rapport prouvant la réalisation de la mission. De plus, la mission se doit d’avoir une durée minimale d’un an et l’aide versée ne peut concerner qu’un seul contrat. Concernant les démarches, la demande est à faire sur le site de la Bpi France dans les 6 mois suivant l’embauche du jeune. L’aide VTE peut être cumulable avec d’autres aides telles que les aides régionales par exemple. 

L’importance de l’embauche des jeunes en entreprises, des avantages pour les entreprises

L’embauche en alternance des jeunes en entreprise est essentielle pour le futur des entreprises. En effet, c’est l’occasion pour elle d’embaucher de la main d’œuvre ayant pour volonté d’apprendre et de découvrir le monde de l’entreprise. De plus, cela est à moindre coûts comparé à un salarié à part entière. 

Former un jeune permet ainsi d’assurer la pérennité de son entreprise. En effet, une fois formé, le jeune est opérationnel au sein de l’entreprise et se développe. De plus, l’employeur à la possibilité d’embaucher le jeune une fois qu’il obtient son diplôme. 

Dans un contexte de relance, l’Etat a lancé le plan “1 jeune 1 solution” afin d’accompagner les jeunes et les entreprises dans le processus de recrutement. En effet, malgré la crise sanitaire, il est essentiel de continuer d’embaucher les jeunes afin de préserver l’emploi mais également préserver leur place au sein de leur école. Ainsi, sans alternance, les jeunes en formation ne peuvent valider leur année. Le facteur financier entre également en jeu et créé un véritable risque pour les étudiants.

Sources : 

Volontariat Territorial en Entreprise (VTE) « Vert », VTE, communiqué de presse du 28 mars 2021

France Relance, plan de relance de l’activité, Ministère du Travail, de l’emploi et de la réinsertion

Abonnez-vous à la Newsletter