jeunes aidants soutien senior

Jeunes aidants, une reconnaissance encore bien effacée

Dernière mise à jour:

Prendre soin de la santé de ses proches est une priorité. Les jeunes aidants s’impliquent au quotidien dans les soins de leurs parents dans les actes de la vie quotidienne. L’aide à la personne est une activité dans un secteur particulièrement dynamique et porteur. Pour autant, de nombreuses personnes prennent en charge l’un de leur proche sans exercer un métier en relation. Afin de conserver cette bulle d’intimité, de pouvoir s’assurer que son proche ne manque de rien… De nombreux aidants se mobilisent. Malgré tout, certains ne sont pas formés pour maîtriser les gestes, et manquent de moyens pour assurer seuls le bien-être de leur proche. 

Des jeunes aidants victimes de la pandémie

Avec la pandémie de Covid-19, il va sans dire que les familles ayant un parent malade en situation de handicap ou dépendant sont nombreuses. D’autant plus que le milieu de l’aide à la personne s’est vu fortement impacté, n’ayant pas pu fonctionner correctement avec les mesures sanitaires en vigueur et les restrictions dans les déplacements. En conséquence, moins de présence sur place régulièrement, plus de roulement dans les visites à domicile. Pour les personnes dépendantes, la situation est compliquée. Moins d’intimité, plus de passage, cela ne rend pas plus facile les relations avec les soignants. 

C’est pour cette raison que de nombreux proches de ces personnes se portent volontaires pour assurer tous les soins du quotidien eux-mêmes. Ces jeunes aidants sont aujourd’hui plus de 11 millions en France, donc 700 000 âgés de moins de 18 ans. Ils s’occupent d’un membre de leur famille en situation de handicap, dépendant ou malade au quotidien. 

Les aides peuvent être de toute nature, et tout au long de la journée. Cela peut concerner des actions de surveillance de la personne mais aussi un accompagnement moral. En effet, les personnes dépendantes sont souvent isolées, et se reposent sur les interactions sociales qu’elles ont avec leurs proches et les aides à domicile… Voire parfois avec le personnel encadrant lorsqu’elles se trouvent dans une structure adaptée. 

Toutefois, la recherche d’autonomie et d’indépendance de la part des personnes oblige à mobiliser plus de personnel pour s’occuper d’eux. Il faut donc composer avec les personnes qui demandent de l’aide, les personnes disponibles… Mais aussi avec les jeunes aidants, afin que chaque personne dépendante puisse avoir les soins dont elle a besoin. 

Mais ces jeunes aidants bénéficient-ils d’une formation, tout du moins d’un accompagnement par un professionnel pour maîtriser les gestes ?

Senior soutien aide vie
Les seniors veulent de plus en plus d’indépendance.

Des besoins plus importants pour une population vieillissante

Si les entreprises de services et d’aides à la personne ne connaissent pas de temps mort dans leur activité… Cela s’explique notamment par la situation démographique actuelle. En effet, le “baby boom” d’après-guerre a laissé place au “papy boom” d’aujourd’hui. La population française vieillit, et souhaite rester le plus autonome possible. Rester chez soi plutôt qu’aller en maison de retraite devient donc plus fréquent. Certaines structures se créent, sous forme de résidences pour les seniors, mais les places y sont limitées, et les tarifs freinent souvent les familles. 

Ainsi, pour s’assurer que les personnes dépendantes, malades ou en situation de handicap reçoivent des soins et une attention de tous les instants… Les jeunes aidants se portent volontaires pour assister leur proche dans les gestes du quotidien. Ce sont environ 20% qui se chargent des gestes d’hygiène, comme la toilette, la douche et l’habillement de la personne. Des gestes qui font partie de l’intimité de la personne, qui demande donc une grande confiance réciproque avec l’aidant.

De plus, l’accompagnement s’effectue aussi pour le suivi médical. 43% des jeunes aidants se concentrent ainsi sur le suivi de la prise de médicament, le suivi des examens de santé… Il s’agit également d’une responsabilité importante pour s’assurer que tout se passe bien. Mais pour soutenir les jeunes aidants, et leur permettre de connaître les bons gestes pour s’occuper de leurs proches… Des professionnels proposent des formations, des exercices pratiques à destination des aidants pour leur permettre de mieux gérer le quotidien de leur parent. 

Sources : 

Les jeunes aidants : une population invisible aux yeux de la société – Etude Groupe APICIL / Handéo. Communiqué APICIL, publié le 27 septembre 2021

Qui sommes-nous ? Handéo

Abonnez-vous à la Newsletter

X