Investissement immobilier : les Français, sensibles aux crises ?

L’investissement immobilier est depuis toujours une action symbolique pour les Français. Projet d’une vie, l’achat d’une maison, d’un appartement ou d’un terrain constructible est un passage obligé pour une majorité… Qui marque aussi parfois un changement de vie, comme un mariage, une naissance, ou encore les évolutions du travail avec l’essor du télétravail. Toutes ces conditions incitent les acquéreurs à se tourner vers l’achat d’un bien immobilier pour y vivre, ou pour y investir. La récente crise sanitaire impacte t-elle cette envie d’investissement immobilier pour les ménages ? Quels ont été les impacts des crises précédentes ?

L’investissement immobilier, une valeur refuge chère aux Français

Investir dans la pierre est une étape importante de la vie. Cette action permet de se constituer un patrimoine durable, avec une logement à valeur d’habitation, et éventuellement des investissements locatifs. Alors que la crise sanitaire relative à la pandémie de COVID-19 est en cours, on peut penser que la situation n’est absolument pas favorable à l’investissement immobilier. En effet, 30% des Français traversent cette période avec difficulté, s’appuyant essentiellement sur les aides et dispositifs donnés par l’Etat. Cela concerne notamment la mise en place de l’activité partielle dans les entreprises, ou le fonds de solidarité

Pourtant, la grande majorité des Français n’est en réalité que peu impactée par la pandémie et ses impacts sur l’économie. Cette majorité s’intéresse toujours autant à l’investissement immobilier, dans le neuf et dans l’ancien. Cet intérêt au beau fixe pour acheter un bien se retrouve même lors des grandes crises précédentes. Lors du choc pétrolier de 1970, de l’effondrement du bloc soviétique en 1991, ou encore à l’occasion de la crise des subprimes en 2007… Les Français continuaient à penser à l’investissement immobilier. 

Finance investissement construction
L’investissement se fait autant dans le neuf que dans l’ancien.

Débutée en 2020, malgré une situation critique pour certains secteurs d’activité, l’immobilier se porte bien. En témoigne le développement important des services proposées par les agences immobilières en France, notamment durant les confinements. Des démarches simplifiées, la possibilité de visiter un bien immobilier grâce à la visite virtuelle pour limiter les déplacements et les interactions… Tout est fait pour que l’investissement immobilier se poursuive au mieux. 

Le système plaît, si bien que le digital au sein des agences immobilières tend à se pérenniser, facilitant les démarches des acquéreurs. 

Des taux intéressants, qui incitent l’investissement immobilier

L’investissement immobilier est plus ou moins intéressant selon les périodes de l’année. Selon l’état du marché, et la santé des banques, les taux d’emprunt sont plus ou moins élevés, propices ou pas à un emprunt. Et après toutes les crises, les conditions d’emprunt pour un investissement immobilier étaient particulièrement favorables.

En 2020-2021, la motivation des Français de changer d’air, combinée à des taux intéressants, rend encore plus forte l’envie d’acheter. En effet, avec l’essor du télétravail, une large majorité ne se rend plus ou presque plus au bureau. Réaménager son espace de vie pour créer un espace de travail s’avère complexe lorsque le logement est petit, ou dépourvu d’une pièce matérialisée. C’est notamment pour cela que les nouveaux acheteurs de 2021 réalisent un tel investissement immobilier. 

Ils recherchent un bien plus grand, avec une pièce supplémentaire, ainsi qu’un espace vert à proximité pour mieux vivre les confinements. Les conditions sont favorables à de tels achats, des investissements réfléchis, quitte à s’éloigner du centre des villes. En 2021, le taux moyen toutes durées d’emprunt confondues est en moyenne de 0.8%. 

Croissance immobilière vente
Les crises n’impactent pas l’envie d’investir dans l’immobilier en France.

De plus, les Français prêts à réaliser un investissement immobilier ont mis de côté de l’argent qu’ils ne placent pas. Au total, en France, entre 2020 et 2021, cela représente plus de 100 milliards d’euros… Soit 50% du PIB national en termes de valeur. Cet argent dormant a donc tout intérêt à être investi.

La situation actuelle impacte le pouvoir d’achat des Français, mais cela est relativement faible. En effet, il s’agit d’une baisse de 0.3%, un taux en baisse, qui, finalement, n’est pas si important que ça sur la capacité des acquéreurs à réaliser un investissement immobilier. 

2021, l’année de l’achat immobilier en France ?

L’investissement immobilier ne subit pas les crises diverses que le pays traverse. Au contraire, ce sont parfois des éléments déclencheurs qui incitent davantage à acheter. Les taux bas, intéressants pour les primo-accédants, ou pour des acheteurs désirant s’éloigner des villes pour se mettre au vert sont des facteurs attrayants. 

Pour autant, d’autres facteurs complémentaires viennent bousculer le secteur de l’immobilier, avec notamment le développement du digital pour les transactions immobilières. Les démarches se font en ligne, sans quitter son domicile pour visiter, proposer une offre et préparer son offre. L’investissement immobilier n’est donc pas prêt à s’essouffler, et la crise économique ne sera pas celle de ce secteur d’activité. 

Sources : 

  1. Choc pétrolier, crise des subprimes, pandémie mondiale… Crise après crise, le comportement des Français face à l’emprunt immobilier a-t-il évolué ? Communiqué du 26 avril 2021 par la Centrale de Financement.
  2. Investissement Locatif | Conseils Pour Investir Dans L’Immobilier Immobilier Danger
Abonnez-vous à la Newsletter