devanture-amorino-magasin-marque-sucess-story-bordeaux-business

Amorino, la passion du savoir-faire italien. Interview de Paolo Benassi, cofondateur de Amorino

Dernière mise à jour:

Amorino a vu le jour sous l’impulsion de deux amis d’enfance, Cristiano Sereni et Paolo Benassi. Les deux entrepreneurs nés en Italie sont désireux de faire découvrir leur version du Gelato en France. Le point de départ de Amorino est Paris, où ils ouvrent une boutique sur l’île Saint Louis. Il s’agit d’un lieu privilégié pour implanter la dolce vita à l’italienne  Le succès de leur entreprise ne fait pas attendre. Peu à peu, Amorino se développe et ouvre des franchises jusqu’à Barcelone et même New York. Entre tradition, savoir-faire et modernité, Amorino offre un voyage des sens aux consommateurs. Amorino impose sa volonté de transmettre ses origines pour le plus grand bonheur des consommateurs qui, le temps d’un instant de fraîcheur, se retrouvent en Italie. Le 20 juin 2022, Amorino fêtait ses 20 ans, l’occasion donc de faire un retour sur la success story d’Amorino avec Paolo Benassi, le cofondateur de la marque. 

Comment a démarré l’aventure Amorino ? 

L’aventure Amorino démarre en 2002 avec Cristiano Sereni et Paolo Benassi tous deux nés en Italie. A l’époque, Cristiano Sereni vit à Paris. Ce dernier fait un constat notable, Paris n’est pas une ville avec beaucoup de glaciers. Les seuls glaciers présents n’offrent pas de glaces traditionnelles comme ce dernier les connaît en Italie. Il faut dire que Cristiano Sereni et Paolo Benassi sont nés dans une ville où il y a beaucoup de glaciers. Ainsi, Cristiano Sereni en fait part à son ami Paolo Benassi. La glace étant ancrée dans leur culture, les deux hommes y voient une opportunité.

Paolo Benassi et Cristiano Sereni, Amorino

“Il n’y avait que 3, 4 glaciers, on s’est tout de suite aperçu qu’il y avait un manque d’offre important. C’était une occasion de la vie” 

Face à ce manque d’offre, Paolo signe sa démission dans le secteur de la gestion et de la finance. Les deux hommes ont choisi le meilleur glacier de leur ville. Paolo Benassi s’y est formé dans l’objectif d’aller à Paris pour ouvrir des points de vente. Il y apprend notamment la fabrication, la gestion d’un point de vente. En juin 2022, ils ouvrent la première boutique sur l’Île Saint Louis. Ils rachètent une boutique Häagen-Dazs. Dès lors, le succès est immédiat. Les consommateurs trouvent tout ce qu’ils pouvaient retrouver dans leur voyage en Italie. 

Selon vous qu’est ce qui fait la force d’Amorino ? 

Quand on écoute Paolo Benassi, on se rend compte d’une chose, c’est de cette volonté de transmettre le meilleur de sa culture. En effet, avec Amorino, Paolo Benassi et Cristiano Sereni ont mis en avant la fabrication de glace italienne dans le respect de la qualité, du savoir faire et du goût. 

“On a rien inventé, on a pris tout ce qu’il se fait de mieux dans notre culture et on l’a transporté ici à Paris”

Ainsi, Amorino se distingue en étant un véritable glacier. La marque propose toute l’année des glaces et souhaite valoriser la qualité. En effet, chez Amorino, la qualité est au cœur de la stratégie aussi bien en terme de produit que de service. Les glaces Amorino sont esthétiquement belles, généreuses et onctueuses. Elles sont servies à la spatule ce qui permet d’offrir à la glace cette forme de rose, la signature de la marque.


De plus, un autre point fort de la marque est la fabrication. Au départ, Amorino favorise la production sur chaque point de vente. Cette production en arrière boutique a marqué le succès de la marque. Cependant, en se développant la marque a dû se doter d’un laboratoire central pour permettre de produire en quantité et de suivre les objectifs d’augmentation de point de vente. En revanche, pas question de nuire à la qualité du produit. Le défi était de produire en quantité mais toujours avec la même qualité. Ce fut une réussite puisque les consommateurs n’ont pas fait la différence. Cette séparation a permis à la marque de séparer production et vente afin que le personnel de boutique se concentre uniquement sur la qualité du service.

amorino-glace-rose-bordeaux
Savoir-faire et délicatesse de rose… glacée

Les glaces sont confectionnées avec des produits rigoureusement sélectionnés. Les produits frais sont français et les fruits secs et arômes sont sélectionnés dans les meilleurs pays producteurs. Une qualité qui s’illustre, en suivant, par des labels et des certifications. Amorino possède notamment une certification bio et un label vegan pour ses sorbets. 

Comment se porte l’évolution de la marque ?

Pour ses 20 ans, la marque est fière de compter pas moins de 200 boutiques dont 90 en France. Ainsi, elle rayonne à travers 15 pays. En 2022, le réseau affiche un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. 

Tous les ans, la progression est entre 10 et 20% bien que la crise de la COVID, a fortement nuit à l’activité. En effet, durant la crise sanitaire, Amorino a perdu plus de 40% de son chiffre. Cependant en 2022, la marque a quasiment rattrapé cette baisse. 

Désormais, l’inflation laisse place à des soucis d’approvisionnement ou encore des retards. La hausse des prix de l’énergie impacte également le coût du produit final. Cependant, la glace reste un produit plaisir et les consommateurs semblent prêts à payer quelques centimes plus chers pour s’offrir une pause gourmande

Quelles sont les perspectives à venir ? 

Amorino a de belles perspectives devant elle. En effet, Paolo Benassi nous confie un objectif de 400 boutiques d’ici 2025. Ainsi, le réseau Amorino se répartit avec 40% de points de vente en France et 60 % à l’étranger.

La glace Amorino n’a pas fini de nous faire voyager dans les petites ruelles des villes italiennes.

Sources :

Entretien BORDEAUX Business avec Paolo Benassi, Cofondateur de Amorino, le 5 juillet 2022

“La rose Amorino fête ses 20 ans !” Amorino, communiqué de presse été 2022

Le site d’Amorino 

Abonnez-vous à la Newsletter

X