L’immobilier, une valeur refuge dans un marché en berne ?

L’immobilier est-il toujours une valeur refuge dans l’état actuel du marché ? La situation actuelle touche tous les secteurs d’activité en France, et l’immobilier connaît une situation particulière. Au sein des grandes agglomérations, comme Paris, Bordeaux ou encore Lyon, les prix baissent.

Symbole d’une opportunité à saisir sans plus attendre, ou les prémices de l’explosion de la bulle immobilière ? Entre envie d’investir et précautions, l’immobilier reste l’un des refuges par excellence pour développer son patrimoine. La crise sanitaire, et plus largement, économique, impacte la consommation des ménages, et par extension, leur volonté d’investir. 

La valeur refuge de l’immobilier en mutation face à la COVID-19

Depuis toujours, l’immobilier fait figure de valeur refuge pour l’investissement d’une vie. Il permet de se constituer un patrimoine, à transmettre ensuite à ses descendants. Toutefois, avec la période actuelle, les voyants ne semblent pas tous au vert pour investir. Face à la fermeture des entreprises, ou la mise en activité partielle, les ménages perçoivent moins de revenus. 

De ce fait, les investissements diminuent. Les conditions d’accès à un crédit se resserrent également, ce qui réduit encore la capacité d’investir. Une valeur refuge donc, malmenée, malgré une offre toujours présente. 

Immeuble investissement achat immobilier
L’immobilier est depuis toujours une valeur refuge sur le territoire français.

Toutefois, les taux d’emprunt sont assez bas, ce qui permet d’ouvrir le marché immobilier et le rendre encore plus intéressant. D’après les experts, cette période n’est pas éphémère, elle tend même à durer, et n’est pas inédite. Investir dans la pierre est un réflexe, une valeur refuge sûre, qui ne se place que dans le long terme. En effet, les investissements immobiliers s’échelonnent souvent jusqu’à 25 ans. 

L’intérêt des investisseurs pour l’immobilier n’est donc pas voué à disparaître. Ces baisses soudaines des prix de l’immobilier ne sont pas nouvelles. Effectivement, cela est déjà arrivé par le passé, avec des baisses et des hausses parfois spectaculaires sur certains marchés. En témoigne l’évolution des prix parisiens : en 1998, le m² se vendait entre 2000 et 4000€ dans 70% des transactions. En 2020, le prix du m² s’envole dans la capitale, et se négocie aux alentours de 10 000€.

Dans cet environnement qui évolue constamment, comment savoir quand vient le moment idéal pour investir ? Alors que le marché bordelais se rapproche de celui de Paris, la question se pose chez de nombreux investisseurs.

Investir dans l’immobilier, entre opportunités et bons réflexes

Certaines solutions permettent d’investir sereinement dans l’immobilier, en conservant cette valeur refuge. Face à la nouvelle mesure du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) qui refuse un emprunt de plus de 25 ans et empêche tout endettement au-delà de 33%… Les investisseurs choisissent alors de se tourner vers d’autres formes d’achat immobilier. 

Pour certains investissements, la valeur refuge est parfois l’achat en viager. Cela consiste en l’achat par versement d’une somme mensuelle fixe à la personne âgée vivant dans le logement, jusqu’à son décès. Cet investissement est à double tranchant, pouvant être une belle opportunité, ou au contraire ne pas être une bonne affaire. 

L’investissement en nue-propriété est considéré comme étant la meilleure alternative pour continuer à faire de l’immobilier une valeur refuge. Il permet de s’affranchir des effets de cycle dus à la fluctuation du prix de l’immobilier, notamment dans les grandes métropoles de France. Grâce à l’investissement en nue-propriété l’investisseur acquiert alors un bien immobilier avec une décote. Un investissement intelligent et plus raisonnable, aussi bien pour l’immobilier ancien ou neuf. 

L’immobilier reste et restera encore comme la valeur refuge par excellence pour tous les Français désireux d’investir. Il existe aujourd’hui plusieurs manières d’acquérir un bien immobilier pour y vivre ou pour le louer ensuite. Afin de favoriser l’investissement, de nombreuses mesures offrent des avantages incontestables dans la durée. La France, terrain où l’immobilier reste et restera une valeur refuge, n’a pas fini d’attirer l’investissement.

Sources : 

  1. Immobilier : vers une baisse durable du marché ? Est-il encore temps d’investir dans l’immobilier ? Communiqué Monetiva du 20 novembre 2020
  2. Acheter en nue-propriété, Article du 5 mars 2019, Site Officiel des Notaires de France
Abonnez-vous à la Newsletter