Une femme déficiente visuelle marche dans la rue à l'aide d'une canne

Handicap visuel : pour un entrepreneuriat plus inclusif

Dernière mise à jour:

Le nombre de Français concerné par un handicap visuel est estimé à 1,7 million.

En 2020, la crise de la COVID-19 n’a épargné personne. C’est tout l’économie qui a été impactée. Cette crise sanitaire a également été un frein pour les personnes en situation de handicap. En effet, ces dernières ont rencontré des difficultés inédites. L’UNADEV a décidé d’agir aux côtés de la FONDATION DE
FRANCE et de la FONDATION VISIO. Devant les difficultés administratives, les personnes en situation de handicap se sont retrouvées sans réponses. A l’heure, la place du handicap doit être une des questions les plus importante de la société, la COVID-19 soulève des problèmes.

Ainsi, l’association souhaite proposer son aide a ceux qui en ont besoin. Elle veut leur permettre de trouver des solutions. UNADEV s’engage en soutien à la permanence d’aide juridique « Urgence Handicap COVID-19 ». Cette aide a notamment été lancée par Droit Pluriel le 20 avril. Il va s’en dire que, lorsque l’on ne peut pas écrire, lire, ou communiquer à l’oral connaitre ses droits en cette période de crise peut être compliqué. Comment les travailleurs avec un handicap visuel peuvent-ils beneficier du chômage ? Quels sont leurs droits en entreprise ? L’UNADEV, répond à ces questions. Elle accompagne les personnes en situation de handicap afin d’avoir des réponses rapides et adaptées.

Pourtant, seuls 10 % des sites internet sont accessibles aux personnes aveugles et malvoyantes. Il y a pas moins de 50 % des personnes avec un handicap visuel en France sont sans emploi. Des politiques adressées aux entreprises existent. Cependant il est important de pouvoir dépasser les obligations légales. Dans cette perspective, l’Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels (UNADEV) lance un appel à projet avant le 10 septembre 2019. Avec des objectifs sur tout le territoire il valoriser la place des personnes déficientes visuelles dans la société . L’objectif de l’UNADEV est simple. Il compte faire passer la perception de l’handicap visuel comme une opportunité. Il est engagé notamment dans les domaines de l’autonomie, de l’insertion professionnelle et de l’inclusion sociale.

UNADEV, un acteur bordelais crucial pour l’handicap visuel

Créée en 1929 à Bordeaux, l’Union Nationale de Aveugles et Déficients Visuels est une association reconnue d’assistance et de bienfaisance. Cela veut dire que ses activités doivent contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation précaire. Il intervient donc dans les cas de personnes atteinte de handicap visuel. UNADEV est un acteur historique sur la région. Cependant il se développe également à l’échelle nationale. En effet à ses huit centres régionaux et de nombreuses associations locales partenaires rayonnent. Mais l’UNADEV ne s’arrête pas sa mission principale. Elle organise également des actions de sensibilisations à destination du grand public et des décideurs politiques régionaux.

UNADEV participe également à l’organisation d’un réseau d’actions sur le territoire. C’est le cas notamment avec la mise en place du fonds de dotation Lucie Care. Présidé par Alain Ribet, il a pour objectif d’accompagner les jeunes déficients visuels dans leur développement. Le but est d’offrir un souci d’égalité des chances. Au sein même de Lucie Care, des chefs d’entreprise en situation de handicap visuel sont membres du Conseil d’Administration. Pour pouvoir être sélectionné, les projets doivent poursuivre des objectifs compatibles avec l’insertion professionnelle et l’inclusion sociale. Le projet devra pouvoir récolter et produire des données sur le handicap visuel. De plus, il doit également apporter des actions concrètes pour améliorer le quotidien de ce ces personnes.

Du côté des autres initiatives, l’Institut Régional des Sourds et Aveugles possède également
une antenne a Lège-Cap-Ferret. Au sein de cette dernière des formations s’organisent. En 2019, des stages de formations auront lieu. Parmi ces stages, un stage aux nouvelles techniques de communication pour les jeunes déficients visuels sera mis en place en partenariat avec Lucie Care.

Des actions destinées aux entrepreneurs déficients visuels

Le monde professionnel peut s’avérer très complexe en matière d’inégalités. L’UNADEV cherche à mobiliser des partenaires institutionnels et économiques. En effet, les entreprises seraient, à priori, peu mobilisés. Dans le domaine de l’entrepreneuriat, sensibiliser la French Tech semble être une première étape. L’objectif est d’amener ces partenaires à inclure le handicap visuel dans leurs actions . Un appel à projet est lancé par l’UNADEV. D’une valeur de deux millions d’euros il s’adresse ainsi à une multitude d’acteurs. Les associations sont concernées mais pas seulement. Les organismes publics et les entreprises privées ont un rôle à jouer.

Ainsi, l’étude “Entreprises, travail, handicap : prospective 2025” réalisée en 2015 est une initiative de la Société Générale et des partenaires de LAdapt. LAdapt est l’association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap. Parmi ces partenaires privés il a notamment des entreprises privées comme Orange, SNCF, SUEZ Environnement etc. Plusieurs défis ont ainsi été relevés à suite à ce travail collaboratif. Notamment celui de la formation professionnelle. Elle est la clé des personnes en situation de handicap. Ou alors la nécessité de mettre en avant les PME comme cible pour l’emploi des personnes handicapées.

L’entrepreneuriat est ainsi un levier pour agir en faveur de l’inclusion. UNADEV s’associe à l’agence coopérative Ellyx. Elle est spécialiste du management de projet social innovant. Le but est d’accompagner les porteurs de projets. Parmi les plateformes à disposition de l’entrepreneuriat inclusif figurent également des plateformes comme Les Handipreneurs. C’est une plateforme de financement participatif. Elle permet d’accompagner les entrepreneurs en situation de handicap par des dons. L’objectif de son fondateur Jean-Philippe Murat est de faire comprendre qu’il y a une vie après le handicap. Cette vie est notamment, professionnelle. L’entrepreneuriat demande beaucoup d’investissements. Les freins sociaux, sociologiques et environnementaux peuvent constituer de véritables obstacles à cette envie d’entreprendre.

Les démarches à destination des personnes souffrant d’un handicap se tournent de plus en plus vers des valeurs d’autonomie et d’inclusion. L’entrepreneuriat incarne parfaitement ces valeurs. L’UNADEV, un acteur bordelais, oeuvre au quotidien pour rendre compte des défis qui incombent aux personnes déficientes visuelles. Sur le territoire bordelais, il reste encore du chemin à parcourir pour faire de Bordeaux, une ville moteur du handicap visuel. Territoire labellisé “Tourisme et Handicap”, la ville de Bordeaux peut par exemple travailler à favoriser l’accès aux établissement eux-mêmes labellisés “Tourisme et Handicap”, qui sont pour l’instant seulement 54% accessibles aux personnes déficientes visuelles.

Justine ANGIBAUD

Sources :

Site officiel de l’UNADEV

Lucie Care

Abonnez-vous à la Newsletter

X