nouvelles habitudes de travail

Les habitudes de travail après la COVID-19, le télétravail au coeur de la réflexion

Après l’arrivée de la COVID-19, il y a plus d’un an, les habitudes de travail se sont retrouvées bien chamboulées. En effet, la plupart des salariés ont dû se confronter à une nouvelle pratique, celle du télétravail. Ce mode de travail imposé par le contexte sanitaire est apprécié en demi-teinte. D’un côté, il y a ceux qui y voient des avantages avec notamment plus de liberté et de l’autre il y a ceux qui ne parviennent pas à s’adapter à l’isolement du travail à la maison. Ainsi, il existe un compromis.

En effet selon un sondage de Génie des Lieux, un Cabinet de Conseil indépendant en design, co-conception et réalisation d’espaces de travail 75% des français qui envisagent un retour au bureau souhaitent conserver au minimum 1 jour de télétravail dans la semaine. Par conséquent, le monde du travail dévoile de nouvelles perspectives avec un fonctionnement hybride dicté par la crise de la COVID-19. Grâce à son sondage, le Génie des lieux montre les tendances du travail de demain.

Les salariés optent pour une organisation de travail entre le bureau et la maison

Le Cabinet le Génie des Lieux a mené un sondage auprès de 2006 salariés répartis sur le territoire. L’objectif est de cerner à quoi ressemblera l’entreprise de demain ainsi que l’environnement de travail des salariés suite à la crise sanitaire. En effet, en mettant en lumière les prochaines habitudes de travail il est alors possible de définir un nouvel environnement. Ce dernier devient alors le moteur des entreprises ainsi qu’un levier de performance. Par conséquent, l’étude révèle la nouvelle vision du travail pour les salariés ainsi que leurs espérances. Ces derniers se questionnent donc sur l’organisation de leur travail entre le bureau et la maison. En effet, même si le télétravail a eu du mal de s’imposer sur le territoire car il a littéralement bousculé les codes établis aujourd’hui, il a tout de même trouvé sa place dans les entreprises et auprès des salariés.

Actuellement, 52% des interrogés affirment avoir envie de retourner travailler au bureau. A l’inverse 48% souhaitent continuer à travailler depuis chez eux. Les indicateurs de cette nouvelle habitude de travail sont notamment en augmentation au fil des mois. D’un autre côté, la jeune génération entre 18-29 mais aussi les 45-59 ans apprécient le télétravail. Si ce dernier s’apprécie de plus en plus c’est grâce à certains avantages qui se dévoilent peu à peu.

En effet, pour les  interrogés qui affirment vouloir retourner au bureau, 75% indiquent qu’ils y subissent des pressions de leur supérieur. D’un autre côté, il y a la peur de la COVID-19 bien présente. Pour les 48% qui ne souhaitent pas retourner au bureau, 82% ont peur d’être contaminés sur leur lieu de travail. D’autant plus que pour ces derniers ils estiment mieux travailler depuis leur domicile. Ils indiquent également gagner du temps en évitant les transports. Ainsi, si le souhait de retourner au bureau se fait ressentir. Il arrive finalement à égalité avec celui de continuer le télétravail. Par conséquent, pour ¾ des interrogés un retour à temps plein au bureau n’est plus envisageable. C’est pourquoi 75% des salariés aimeraient au moins un jour de télétravail pour pouvoir jouir des avantages qu’il implique sans être affecté par ses inconvénients. 

Nouvelles habitudes de travail télétravail
Les salariés sont tiraillés entre le fait de retourner au bureau et de garder les avantages du télétravail

Le télétravail, une nouvelle habitude de travail qui demande un cadre bien défini

Si le télétravail s’est donc imposé dans les nouvelles habitudes de travail, il s’aménage aussi au mieux. En effet, pour répondre aux besoins des salariés mais aussi des entreprises il convient de bien cadrer ce mode de travail. En télétravail, il faut tout de même garder un certain contrôle sur ses salariés. Il convient de noter que 88% des salariés sont contrôlés à différentes échelles en télétravail. Il n’y a que 12% des salariés interrogés qui affirment que leur manager leur fait totalement confiance. En parallèle,32% affirment que leur manager les contrôle énormément en télétravail.

D’un autre côté, il faut dire que le cette nouvelle habitude travail permet des libertés individuelles plus importantes. En effet, l’environnement de travail n’est plus strict et défini. Par conséquent, c’est une des raisons pour lesquelles, les entreprises envisagent de proposer des espaces de coworking aux salariés en télétravail. En effet, 13% sont intéressés par cette option et 44% aimeraient la tester. En revanche, il convient d’observer que cette tendance diverge en fonction de la zone géographique. Cinq régions sont plus touchées par ce mode de fonctionnement. Il s’agit de La Bourgogne Franche-Comté, L’ Auvergne Rhône-Alpes et le Centre – Val de Loire, la Bretagne et la Provence-Alpes-Côte-D’azur. 

En revanche, au cœur de Bordeaux un nouvel espace de coworking, Now Coworking voit le jour pour répondre au besoin des travailleurs. Il prend place sur les quais de Bordeaux pour offrir un espace de travail ou le bien-être a toute son importance. Il s’agit d’un espace hybride. En effet, il propose des bureaux privatif, des espaces de travail nomades, des salles de créativité ou encore des lieux de rencontres. Ainsi, les entreprises, les salariés en télétravail ou encore les auto-entrepreneurs peuvent trouver l’offre qui leur convient pour travailler. Voici alors un nouveau lieu de travail qui devrait impulser la tendance en Nouvelle Aquitaine. 

Sources :

« Sondage emploi : 1 jour minimum de télétravail pour 75 % des Français » Génie des Lieux. Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 26 février au 2 avril 2021

Génie des Lieux

Abonnez-vous à la Newsletter

X