groupama-centre-atlantique-assurance-climatique-agriculture-bordeaux-business

Groupama Centre Atlantique, 2021 une année décisive pour l’assurance agricole

Dernière mise à jour:

Groupama Centre Atlantique est un acteur engagé pour les territoires. La société d’assurance mutuelle est forte d’une présence dans les 10 départements en Centre Atlantique avec un siège social à Niort et six sites de gestion. Ces derniers sont répartis entre Niort, Bordeaux, Châteauroux, Boulazac, Boé et Limoges. La société s’inscrit comme un acteur majeur de la dynamique et du développement dans les territoires. Elle emploie notamment pas moins de 1461 salariés dans 191 agences.

En 2021, la société a réalisé un chiffre d’affaires total de 733,2 millions d’euros. Suite à ce bilan, il convient de remarquer une hausse de 4,7% en Incendie, Accidents et Risques divers et de 41% en Assurance Vie. Dans le même temps, l’année fut également une année importante pour l’assurance agricole qui se confronte aux stigmates d’évènements climatiques précédents ainsi qu’aux conséquences du changement climatique

Une sinistralité en hausse sur l’année 2021

Dans son bilan de l’année 2021, Groupama Centre Atlantique relève notamment une hausse de la sinistralité. En effet, dans son chiffre d’affaires de 733,2 millions d’euros elle compte 585,1 millions en Incendie, Accidents, Risques divers. Un fort impact des sinistres graves marque cette augmentation.

Durant l’année 2021, Groupama Centre Atlantique rapporte deux accidents de la route avec des dommages corporels importants. Leur coût étant estimé à 21 et 14 millions d’euros. En parallèle, elle rapporte également trois incendies d’entreprises et d’usines engendrant un coût de plus de 18 millions d’euros. 

Au-delà de ces sinistres, d’autres événements marquent plus largement l’année 2021. Effectivement, l’année a été rythmée d’incidents climatiques importants. 2021 a connu des événements climatiques marqués par des tempêtes, des orages ou encore des inondations importantes. Les orages de Juin 2021 restent particulièrement dans les mémoires pour les départements de la Gironde, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne.

Face à ces événements, la charge sinistres enregistrée a également augmentée. Groupama Centre Atlantique a enregistré une charge sinistre de 9,3 millions d’euros. Par ailleurs, suite au réchauffement climatique, ces événements climatiques de plus en plus fréquents et marquants impactent particulièrement le secteur agricole. 

assurance-agricole-changement-climatique-bordeaux-business
Le secteur agricole est plus impacté par le réchauffement climatique

Groupama Centre Atlantique annonce une année marquante pour l’assurance agricole 

Effectivement, face aux enjeux climatiques, le secteur agricole est principalement touché. Il remarque une accentuation des conséquences du dérèglement climatique et par conséquent un impact sur leur activité. Le secteur se rappelle encore de l’épisode de gel d’avril 2021 et de ses conséquences. Afin de se protéger contre l’impact de ces événements, les agriculteurs peuvent faire appel à des assurances.

Cependant, il convient de noter des lacunes face à une couverture assurantielle insuffisante, et une articulation entre l’assurance et le régime des calamités agricoles perfectibles. 1,2 millions de surfaces agricoles ont été sinistrés. Ce chiffre représente plus d’un tiers de la surface assurée. 

Face à cela, les pouvoirs publics lancent une réforme de l’assurance climatique qui renforce la résilience de l’agriculture face au changement climatique. Cette réforme doit permettre le développement de l’assurance Multi Risque Climatique. En parallèle, elle doit améliorer l’accès à l’assurance pour tous les exploitants agricoles en le rendant plus simple.

Plus concrètement, le niveau de subventions sera plus élevé pour les contrats d’assurance. Les exploitants pourront également choisir plus largement des franchises subventionnées. De plus, il y aura un dispositif complémentaire Fonds de Solidarité National et assurance récolte et un principe d’interlocuteur unique. 

La mise en place de cette nouvelle réforme vise à inciter les agriculteurs à s’assurer. Sur le long terme, il y a un objectif de généralisation de l’assurance climatique d’ici 2030. Pour les assureurs, les enjeux sont bien là. 

Sources : 

“ACTEUR ENGAGÉ DES TERRITOIRES” Groupama Centre Atlantique, dossier de presse 2021

Loi du 2 mars 2022 d’orientation relative à une meilleure diffusion de l’assurance récolte en agriculture et portant réforme des outils de gestion des risques en agriculture” Vie-publique, article du 3 mars 2022

Abonnez-vous à la Newsletter

X