Franchise : le modèle idéal pour traverser la crise

Dernière mise à jour:

Cette année encore, la franchise prouve être le modèle entrepreneurial idéal pour passer les zones de turbulence sans encombre. Une réussite des réseaux mise à l’honneur à l’occasion de la remise des prix des « Meilleurs Franchisés & Partenaires de France ». Cette année encore, l’IREF a récompensé 63 lauréats, représentants 54 enseignes. Sous le Haut parrainage du ministère de l’économie des finances et de la relance, les Trophées de l’IREF récompensent les affiliés et les têtes de réseaux du commerce organisé indépendant, les plus performants. Pour beaucoup, la crise sanitaire n’aura finalement eu que peu d’impact à moyen et long terme sur leur activité.

déploiement franchise modèle économique rentable

Concours « Meilleurs franchisés & Partenaires de France », label de reconnaissance et de légitimité

Le Concours « Meilleurs franchisés & Partenaires de France » date de 1987. Englobant une vision large du commerce organisé, il est ouvert aux différentes formes de réseaux existantes. Franchise, partenariat, concession, licence de marque, commission affiliation, coopérative, GIE, chaîne volontaire, affiliation… Pour décerner ses prix, l’IREF s’appuie sur des indicateurs précis et variés. Il étudie notamment la performance économique, la participation à la vie du réseau, la communication, l’insertion dans l’environnement local, l’attitude à l’égard des consommateurs, le dynamisme et l’expansion de l’entreprise. Ce concours jouit alors d’une excellente notoriété, accentué par la composition du jury de professionnels, présidé par Pierre Goguet, président de CCI France. En sortir lauréat s’avère un véritable gage de reconnaissance professionnelle.

Cette année, la cérémonie s’est tenue le lundi 29 novembre 2021 à 16h sur le plateau de BFM Business. Elle a été l’occasion de saluer la résilience du commerce organisé, marqué par une croissance plus rapide et un rebond plus solide que le reste du commerce. En outre, cette année, les 63 lauréats se distinguent par leur capacité à relever les nouveaux défis du commerce phygital et de l’omnicanalité. Nerf de la guerre après des mois de confinement et de restriction, l’adoption des nouvelles technologies s’impose effectivement comme la base pour sortir la tête de l’eau.

Pour l’édition 2021, le prix Jean-Paul Clément a été remis par Alain Afflelou à Maxime Aiach. Le fondateur de Domia Group (Shiva – Acadomia – Nos Aimés) reçoit donc la plus haute distinction attribuée par l’IREF. Nouveauté de cette édition, le prix satisfaction réseau a, pour la première fois, été attribué en direct, pendant la cérémonie, à la suite du système d’évaluation électronique en ligne.

La franchise, ne connaît pas (beaucoup) la crise

Les chiffres 2021 ne sont pas encore de sortie mais les premiers indicateurs montrent que le concept de la franchise continue de faire son chemin. Ainsi, en 2020, la France compte 1927 franchiseurs, disséminés sur le territoire à travers 78 032 franchisés. Au total, ces réseaux génèrent 63,88 milliards d’euros de CA global et donnent du travail à quelques 668 837 personnes.

infographie franchise résilience crise sanitaire chiffres 2021
17ème enquête annuelle de la franchise, Fédération française d ela franchise, Banque Populaire, Kantar.

Depuis que le baromètre existe, les chiffres en faveur de la franchise n’ont connu quasiment aucune accalmie. Plus précisément, le modèle est passé de 1477 franchiseurs à 1927 en 10 ans, soit une croissance de 30,46 %. En parallèle, le nombre de points de vente a cru de 33,7 %. Et le chiffre d’affaires de 33,4 %, passant de 47,88 milliards d’euros en 2010 à 63,88 milliards en 2020.

Exception à cette constante croissance, 2020 fait moins bien que l’année précédente. Avant la crise sanitaire, la croissance du chiffre d’affaires entre 2010 et 2019 grimpait de 41 %. La crise a donc tout de même eu un impact conséquent sur les franchises avec une chute de 5,8 % du chiffre d’affaires. Lequel s’explique aussi par moins de franchiseurs (2049 en 2019 pour 1927 en 2020), et moins de points de vente (78 218 en 2019 contre 78032 en 2020). Notons que la différence du nombre de points de vente est modérée, prouvant que les réseaux de franchises bien installés ont su passer à travers la crise, là où les nouveaux réseaux ou les plus petits ont immédiatement subi les conséquences des fermetures administratives et des confinements.

Une réalité tout de même disparate selon les secteurs d’activité

De même, tous les secteurs d’activité ne s’en tirent pas sans encombre. Ainsi, d’un côté, le CA continuent de grimper pour les services aux entreprises (+25,2 %), les services aux personnes (+12,2 %), la formation (+7,7 %), l’immobilier (+4,5 %) ou encore l’alimentaire (+3,9%) ; mais de l’autre côté, il chute drastiquement dans les secteur du voyage (-60 %), de l’hôtellerie (-42 %), de la restauration à thème (-22 %), de l’équipement à la personne (-22 %) ou encore de la coiffure et de l’esthétique (-17,7 %).

Quoi qu’il en soit, l’enquête franchises de la FFF et de la Banque Populaire rassure sur la suite. Elle annonce que 79 % des franchisés ont l’intention de renouveler leur contrat de franchise. Plus encore, 27 % ambitionnent d’ouvrir un autre point de vente au sein du même réseau. Pour rappel, 26 % ont déjà plusieurs points de vente, preuve s’il en fallait que le modèle de la franchise satisfait ses entrepreneurs.

Sources

  1. 34ème concours de l’IREF : millésime 2021-2022, communiqué de presse du 29 novembre 2021
  2. Les chiffres clés en 2020, Fédération française de la franchise
  3. Enquête de la franchise, Banque Populaire
  4. Destins divers pour la franchise en 2020, LSA Conso 
Abonnez-vous à la Newsletter