Marché immobilier Gironde

Bordeaux, a real estate market still as dynamic? 

Le marché immobilier bordelais et girondin ne semble pas prêt de ralentir. La région plaît et attire de nouveaux habitants tout au long de l’année. L’année 2021, marquée par la relance du marché après une année 2020 impactée par la pandémie de Covid-19, se veut dynamique et positive pour les acteurs du secteur. Les envies de changer de cadre de vie après les confinements, mais aussi le besoin d’investir dans la pierre se ressentent alors sur la Gironde. 

Un territoire qui attire l’investissement immobilier

La Gironde est un département dont le marché immobilier est très dynamique. En effet, la présence de Bordeaux, métropole populaire et terrain apprécié pour le développement des entreprises qui quittent la capitale, aide grandement. Tout autant que le Bassin d’Arcachon, station balnéaire qui attire des investisseurs en quête d’une résidence secondaire près de la plage… Ou des acquéreurs qui travaillent sur Bordeaux, mais préfèrent vivre plus proches de la nature. 

Ce besoin de place, et de calme loin des métropoles incitent les franciliens à se déplacer dans des zones actives, mais en dehors de la capitale se ressent. Les investissements sur le marché immobilier n’ont jamais été aussi nombreux. Ainsi, en un an, la vente d’appartements anciens en Gironde a connu une augmentation de 7,1%, pour un prix médian de l’ordre de 4630€ au m². 

Le prix d’achat moyen d’une maison ancienne sur la métropole bordelaise est assez élevé : 375 000€. Une augmentation de 9,3%, là où les appartements anciens ne subissent une augmentation “que” de 5,5% sur l’année 2021. L’intérêt grandissant pour la Gironde, aussi bien du point de vue des entreprises que des particuliers, se ressent invariablement sur la hausse des prix, et la baisse du volume. En effet, si la vente de biens immobiliers semble ne jamais s’essouffler, le marché de la location rencontre plus de difficultés. Ville étudiante, Bordeaux ne dispose pas de suffisamment de biens pour répondre à toutes les demandes…

Bâtiment immeuble habitation logement
La demande d’achat immobilier sur la Gironde ne faiblit pas.

Des disparités de prix au sein de Bordeaux Métropole

Le marché immobilier peut devenir assez hétérogène selon les communes. En effet, dans la métropole, certaines se développent plus rapidement, portée par des programmes de construction de nouvelles infrastructures; ou encore le déploiement de nouvelles solutions de mobilité, comme le tramway, ou de nouvelles lignes de bus. Tous ces éléments impactent alors directement le prix du marché immobilier local. 

Ainsi, les communes de Lormont et de Villenave d’Ornon ont enregistré la plus forte augmentation du prix au m² médian des appartements anciens sur un an. Ces augmentations sont alors de +16,2 % (soit 2 440 €/m²) à Lormont et +12,6 % (avec 3 300 €/m²) à Villenave d’Ornon. À l’inverse, la commune de Blanquefort a enregistré la plus forte baisse avec -1,5 % (3 010 €/m²). Dans le neuf, le prix médian au m² des appartements est de 4 270 €/m² (+ 1,5 %). 

Les communes qui enregistrent la plus forte hausse du prix au m² médian des appartements neufs sur un an sont Villenave d’Ornon (+6,9 %), Parempuyre (+4,8 %) et Bègles (+3,7 %). Pour les appartements neufs, Talence est la commune qui présente le prix médian au m² le plus élevé (5 450 €/m²), devant Le Bouscat (5 330 €) et Pessac (4 690 €). Preuve à la fois de l’attrait de ces communes, mais aussi des disparités entre chacune… 

Sources : 

Les Marchés immobiliers en 2021” Dossier de presse de la Chambre des Notaires de la Gironde, publié le 11 février 2022

Marché immobilier : indices et cartes des prix au m² Chambre des Notaires de la Gironde

Abonnez-vous à la Newsletter

X