Économie circulaire, des consommateurs entrepreneurs de leur consommation

L’économie circulaire semble devenir une réponse adaptée pour les consommateurs dans un contexte économique incertain. Après avoir traversé la crise sanitaire, les consommateurs semblent retrouver un peu d’optimisme.

Selon L’Observatoire Cetelem de la Consommation 2022 le moral des européens connaît un rebond de 0,7 point (1). Un optimisme qui s’accompagne d’intentions de dépenses supérieures notamment dans les voyages et les loisirs. Cependant, l’observatoire indique que seulement 14% des Français estiment que leur pouvoir d’achat a augmenté. Ils ressentent une augmentation des prix (1). Face à cela, ces derniers peuvent s’orienter vers l’économie circulaire pour mieux consommer. En effet, l’économie circulaire permet une consommation avec un impact positif sur l’environnement, sur l’emploi. Mais aussi sur le portefeuille des consommateurs. 

Prendre soin de la planète avec l’économie circulaire.

L’économie circulaire, un concept qui se démocratise

Le concept d’économie circulaire tend à s’inscrire de plus en plus dans le mode de vie habituel des consommateurs. En effet, ce dernier parle à pas moins de 7 européens sur 10. Cependant côté pratique, il reste du chemin à faire puisque seulement 25% d’entre voit exactement de quoi il s’agit (1). Si le concept a encore un peu de mal à s’imposer clairement, son image positive devrait l’aider à se démocratiser. Il faut noter que 80% des Européens possèdent une bonne image de l’économie circulaire (1).

Cette nouvelle économie doit son image positive à son fonctionnement qui répond à des enjeux environnementaux et sociaux. En effet, l’économie circulaire est principalement associée à un impact positif sur l’environnement. Dans un contexte d’urgence climatique et face au bilan de la COP 26, le monde est unanime pour dire que l’heure est désormais à l’action (2). A leur échelle, les consommateurs participent à rendre leur consommation meilleure. Cela se prouve notamment par le fait que pour 52% des français, l’économie circulaire n’est pas un effet de mode (1). 

De plus, si l’économie circulaire est une manière de consommer tout en réduisant son impact sur l’environnement, c’est aussi une façon de faire des économies. Les consommateurs Européens estiment à 87% que les prix ont connu une augmentation en 2021 (1). Dans ce contexte, l’économie circulaire devient une solution puisque pour 52% d’entre eux, elle permet de faire des économies (1). En achetant moins cher des produits d’occasion, les consommateurs peuvent épargner ou acheter d’autres produits dont ils ont besoin ou tout simplement améliorer leur confort de vie. 

Une nouvelle économie qui chamboule les rôles de chacun

L’économie circulaire permet aux consommateurs de devenir entrepreneurs de leur consommation en achetant et vendant des produits. Si cette économie peut relever de nouvelles offres proposées par les enseignes elle peut aussi être portée par les offres des particuliers. Par ailleurs, les moins de 30 ans sont davantage tournés sur le rôle des particuliers qui proposent des produits à vendre sur des plateformes dédiées.

Parmi les plateformes actrices de l’économie circulaire on peut notamment citer Leboncoin, Vinted ou encore Geev. A Bordeaux, il existe de nombreuses boutiques de dépôt-vente comme par exemple Chamade dans la Rue du Loup.

Avec l’économie circulaire on assiste alors à une redéfinition des rôles de chacun dans l’économie. Effectivement, auparavant, les échanges commerciaux se faisaient traditionnellement entre les consommateurs et les enseignes. Désormais, les consommateurs sont aussi vendeurs. Face à cela, les marques et les enseignes développent notamment de nouveaux aspects dans leurs offres.

Il faut dire que si les consommateurs vendeurs et plateformes de secondes mains tiennent une place importante, les enseignes ont aussi leur rôle à jouer dans cette restructuration. Parmi les solutions proposées par les enseignes, on peut notamment citer la mise en place de l’indice de durabilité et de réparabilité.  

Sources : 

  1. “L’OBSERVATOIRE CETELEM DE LA CONSOMMATION 2022” Observatoire Cetelem, communiqué de presse du 27 janvier 2022
  1. La COP 26 parvient à un consensus sur les actions clés pour faire face aux changements climatiques” United Nation Climate Change, communiqué ONU du 13 novembre 2021

Chamade, Dépôt-vente

Abonnez-vous à la Newsletter