vignoble-bordelais-crise-enjeux-bordeaux-business

Crise viticole, le vignoble bordelais dans d’importantes difficultés

Dernière mise à jour:

La crise viticole touche le vignoble bordelais depuis déjà plusieurs années. Avec une succession d’événements entravant l’activité viticole, les exploitants bordelais accusent aussi le coup. Plongés dans d’importantes difficultés, il convient de prendre réellement conscience de leur situation avant qu’il ne soit trop tard. Dans ce contexte, un questionnaire en ligne a été lancé afin de pouvoir mesurer la situation actuelle et par la suite pouvoir mettre en place des actions adéquates. 

Un questionnaire pour essayer de trouver de nouvelles réponses d’accompagnement

Dans une crise qui s’enlise depuis trop longtemps, tous les moyens sont bons pour essayer de soutenir les viticulteurs bordelais. Effectivement, la Chambre d’Agriculture a mis en place un questionnaire en ligne qui vise à identifier les viticulteurs en difficulté afin de calibrer des solutions d’accompagnement. Le questionnaire doit mettre en lumière les viticulteurs qui souhaitent arrêter totalement leur activité, et ceux veulent diminuer la surface en vigne et à la recherche d’un projet de diversification ou de reconversion agricole. Les professionnels concernés sont invités à répondre à ce questionnaire avant le 15 janvier.

Il faut dire que la situation qui touche les viticulteurs bordelais est une urgence sociale qui a réuni une cellule de crise de l’ensemble de la filière le 16 décembre 2022. Cette cellule de crise a été mise en place suite à la mobilisation sociale des viticulteurs de la région le 6 décembre. Il convient de venir en aide au plus vite pour la filière viticole. Cependant, afin d’identifier et d’accompagner efficacement les agriculteurs, il fallait notamment mobiliser l’ensemble des acteurs de la filière. Ainsi, la cellule de crise a réuni de manière inédite les services de l’État; le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, le Conseil départemental, la Chambre d’agriculture, la Mutualité sociale agricole, et les représentants du monde viticole. Cette réunion était l’occasion de mettre en lumière les difficultés réelles rencontrées par les viticulteurs. C’était également l’occasion de penser aux mesures d’accompagnement mobilisables. L’aide à la relance des exploitations agricoles, le dispositif “REAGIR” et les mesures de soutien aux entreprises en difficulté ont notamment été abordés.

vignoble-vignes-crise-vignerons-vins-bordeaux-business

Une crise qui dure et portée par plusieurs événements pour le vignoble bordelais

Afin d’expliquer la crise actuelle du vignoble bordelais, il y a notamment plusieurs raisons. En effet, la crise s’est installée avec notamment une chute des exportations vers la Chine, par la mise en place de taxes par les américains, par la déconsommation du vin sur le territoire, par une mauvaise réputation des vins de Bordeaux et enfin par une hausse des coûts de production. Dans ce contexte, les vignerons réclament notamment une prime à l’arrachage.

En effet, le vignoble bordelais se trouve en surproduction. Le vignoble bordelais produit trop et le nombre d’hectares excédentaire serait de plus de 20 000 ha de vignes. Si la question de l’arrachage des vignes ouvre le débat, il conviendra notamment de mettre les chiffres de commercialisation en parallèle afin d’avoir un regard objectif. 

Durant le mois de janvier la préfète réunira à nouveau la cellule de crise afin d’aborder au mieux les possibilités d’accompagnement à mettre en place. 

Sources : 

“Crise viticole en Gironde : identification des viticulteurs en difficulté” Chambre d’Agriculture de la Gironde, communiqué de presse 20 décembre 2022

Cellule de crise viticulturewww.gironde.gouv.fr

Bordeaux, aux racines d’une crise endémiquewww.larvf.com, article du 5 décembre 2022

Abonnez-vous à la Newsletter