construire business plan méthode application web supernova

Construire son business plan : la méthode Supernova

Dernière mise à jour:

Construire son business plan est une étape cruciale de chaque projet d’entreprise. Pourtant, la démarche est loin d’être évidente et laisse bon nombre d’entrepreneurs perplexes. Pour simplifier le processus et offrir une vision résolument opérationnelle du business plan, l’application Saas Supernova mise sur une approche différente des outils traditionnels. Ainsi, elle se concentre avant tout sur la validation du modèle économique pour s’assurer en quelques minutes de la viabilité du projet. Accessible depuis juin 2020, elle a d’ores et déjà su marquer sa différence et se faire adopter des structures d’accompagnement autant que des porteurs de projets. Pour comprendre la philosophie de Supernova, BORDEAUX Business a rencontré Nicolas CABANEL, co-fondateur de l’application et de sa méthode.

nicolas cabanel fondateur supernova business plan
Nicolas CABANEL, co-fondateur de Supernova

A propos de Supernova

Supernova est conçue pour être une application simple et intelligente. Elle a vocation à permettre de valider ses hypothèses en quelques minutes. Le business plan peut ensuite être réalisé et partagé avec son banquier ou ses partenaires en moins d’une heure. Grâce à une approche lisible des informations, l’application vulgarise le pilotage financier, à toutes les étapes de la vie du projet.

En un an et demi, Supernova a largement capté sa clientèle puisque 7000 business plans ont d’ores et déjà été réalisés sur l’application. Approuvé par les entrepreneurs eux-mêmes, l’outil a ensuite rapidement trouvé preneur chez les grandes structures de l’accompagnement entrepreneurial. Supernova est donc désormais à disposition des entreprises soutenues par BGE, 40 antennes en France et 150 000 business plan par an ; ainsi que par la CMA Occitanie et ses 13 antennes.

Business plan, comprendre les standards

Il n’y a pas de méthode figée pour faire un business plan. On peut commencer par une étude de marché, une analyse de la concurrence, une démarche swot, modéliser son modèle économique, réaliser un prévisionnel financier, etc.

En outre, cette partie est souvent sous-traitée à un expert-comptable. Lequel utilise alors des outils de comptabilité lourds et accessibles à lui-seul pour fournir des projections financières précises. Problème : l’entrepreneur a du mal à s’en imprégner et donc à le défendre devant son banquier. Plus encore lorsqu’il est nécessaire de modifier une hypothèse, et de vérifier que le business model tient toujours.

Supernova vient donc se positionner comme une alternative aux méthodes traditionnelles. L’application prend le contre-pied, en commençant d’abord par déterminer le modèle économique, de façon claire, lisible et immédiatement exploitable par le chef d’entreprise.

étape onboarding estimation besoins financiers création entreprise
Onboarding Supernova pour réaliser son business plan

Trouver son business model avant tout

Supernova gère donc d’abord le côté financier. Dès le départ, l’application veut que l’entrepreneur trouve son modèle économique et le comprenne avant de s’attaquer au rédactionnel. Ainsi, il le guide étape par étape pour qu’il détermine des objectifs de vente réalistes à défendre auprès d’investisseurs. Choix du domaine d’activité, définition de l’offre, estimation des besoins financiers…

L’application est connectée aux données de la base Esane de l’INSEE. De cette manière, elle donne des recommandations en direct sur le prix de vente moyen en fonction de l’offre envisagée ou les postes de dépenses à prévoir par exemple. L’entrepreneur n’est donc pas seul pour construire son projet. Il s’appuie sur des données précises, des chiffres du marché pour une première confrontation de son projet avec le réel. Cette méthode permet donc de vérifier la viabilité du modèle économique, ainsi que de faire des propositions adaptées à chaque secteur d’activité.

Supernova construit également les business plans en s’imposant des règles précises. D’abord, le business model doit être simple, c’est-à-dire qu’il doit tenir sur une page. Il doit également être pessimiste pour s’assurer que l’entreprise peut fonctionner, y compris dans le pire scénario. Ensuite, il doit être pragmatique en se confrontant au marché. Finalement, il doit être exhaustif pour ne rien oublier, penser à tous les postes de dépense.

La cible, l’étude de marché, la valeur ajoutée sont alors plus faciles à réaliser. En revanche, ces étapes font aussi l’objet de propositions issues des pratiques des autres entreprises du marché.

Etude de marché, empirisme et data

En ce qui concerne l’importance à accorder à l’étude de marché, tout dépend des domaines d’activité. Pour Nicolas CABANEL, elle ne doit pas forcément être une priorité. Dans de nombreux cas, le bon sens et l’empirisme s’avèrent plus fiables.

Par exemple, si on veut ouvrir une concession automobile, on choisira plutôt de s’installer dans la même rue que ses concurrents. Si c’est une pizzeria, on choisira une rue passante éloignée de ses concurrents. A contrario, un artisan préférera probablement travailler au calme ou dans des rues piétonnes. La construction du business plan se fait aussi en confrontant son concept au marché, pour voir si son produit plaît. De cette façon, on peut démarrer une activité avec le moins d’investissement possible. Commencer par une période de test. Finalement, cela revient à adopter une démarche start-up, product/market fit. De quoi obtenir la preuve que le produit intéresse.

Cette approche est effectivement plus délicate dans l’industrie par exemple. Il s’agit d’un secteur où les travaux prennent plus de temps, mais qui dispose aussi de plus de moyens. La R & D se solde en pure perte 9 fois sur 10. Donc il est important de se confronter vite au marché, de choisir le plus vite possible les projets à abandonner et ceux sur lesquels investir. 

Prenons l’exemple Airbus. Ils construisent des avions mais ils les ont vendus avant. Ils avaient un carnet de commandes fermes avant d’investir des millions pour la production.

scoring supernova projections business plan
Scoring du projet d’entreprise par rapport à sa viabilité économique et les chiffres des autres entreprises du marché

Construire son business plan, un exercice one-shot ?

Dans la mesure où une entreprise se construit jour après jour, le business plan ne peut être figé. Au contraire, il se construit et se repense à plusieurs moments. Même au lancement de l’entreprise, il se construit en plusieurs étapes. 

D’abord, l’entrepreneur monte un business plan rapide pour valider son projet. Il part de son idée de concept, de produit, de service. Il obtient une estimation des coûts, des rentrées d’argent, et joue de bon sens pour moduler le projet afin de trouver la formule viable.

Puis il confronte son entreprise au marché avant de faire de grands investissements. Par exemple, pour Supernova, il a fallu recueillir les retours qualitatifs des clients. Puis réajuster le business plan, revoir le prix de vente et le nombre de ventes à faire pour rester rentable. Ainsi que définir les investissements à faire et les modes de financement : webmarketing, levée de fonds

Le business plan a donc vocation à évoluer. C’est un outil de pilotage et d’arbitrage qui suit le développement de l’entreprise et les aléas du marché.

Les ambitions de Supernova

Actuellement, Supernova prend sa place sur le marché français. Toutefois, les ambitions de l’entreprise sont universelles car la méthode du business plan vaut dans tous les pays. Nicolas CABANEL projette donc de faire de Supernova le standard mondial du business plan.

Il compte dans un premier temps finaliser son implantation sur le marché français avant d’attaquer le marché international. Pour le moment, en un an et demi, l’entreprise a acquis une solide réputation et crédibilité aux yeux des clients et des structures accompagnatrices. Il travaille donc désormais sur la stratégie à adopter pour accélérer le développement et regrouper les fonds à la hauteur de leurs ambitions.

Abonnez-vous à la Newsletter

X