Compétences emploi travail salarié

Compétences et Covid-19, une évolution des salariés français ? 

Dernière mise à jour:

La pandémie a bouleversé l’emploi et les compétences en France. Durant ces deux dernières années, l’adaptation était le maître-mot. En effet, au sein des entreprises, les postes se réorganisent pour poursuivre l’activité en tenant compte de la distance et / ou du manque de personnel. Pour les salariés, il a donc fallu s’adapter, développer de nouvelles compétences pour contribuer à la relance de leur entreprise. De nouveaux rôles avec de nouvelles exigences, en somme. Cette tendance à l’évolution est ainsi perçue comme l’un des facteurs positifs de la pandémie sur l’emploi en France. 

Une montée en compétences nécessaire pour de nouvelles missions

La pandémie a fait évoluer les besoins des entreprises. Pour répondre aux besoins d’activité et de croissance, certains salariés n’ont pas hésité à endosser un nouveau rôle au sein de leur entreprise. Ce nouveau rôle demande notamment d’avoir de nouvelles compétences, et donc des connaissances supplémentaires. 

Pour 26% des salariés, ces nouvelles attributions sont une bonne nouvelle, permettant à ces derniers d’évoluer dans l’entreprise. Le plus souvent, cela coïncide avec la transformation de l’entreprise pour se placer dans le fonctionnement “Covid-19”. Par exemple, la mise en place de plus de digital dans l’entreprise, de nouveaux canaux de distribution, ou encore la mise en place de nouveaux process… 

Cette montée en compétences avec de nouvelles attributions séduit globalement les salariés concernés. 46% sont prêts à conserver les mêmes postes dans la durée. De plus, 61% affirment avoir les compétences nécessaires pour avoir ce type de responsabilités. Qui dit montée en compétences dit aussi reconnaissance de la part de l’entreprise. 59% des salariés ont ainsi reçu une prime ou une augmentation de salaire suite à la prise de fonctions supplémentaires. 27% ont bénéficié de formations complémentaires pour mener à bien leurs nouvelles fonctions. En revanche, 21% n’ont perçu aucun avantage, ni reconnaissance de la part de leur entreprise. 

Réunion Emploi entreprise collaborateurs
Les montées en compétences des salariés pendant la pandémie se poursuivent aujourd’hui.

Vers un renforcement des entreprises, ou vers le “Big Quit” américain ?

Le changement de fonction de certains salariés les pousse à rester au sein de leur entreprise. Les nouvelles responsabilités, ainsi que les compétences valorisées sont autant de reconnaissances dont ils ont besoin pour rester en poste. En effet, face à la vague d’absentéisme relative aux confinements ou aux mises en place d’activité partielle, les salariés assument de nouveaux rôles.

Cependant, faute de reconnaissance, certains choisissent d’embrasser une nouvelle carrière, où leurs compétences seront valorisées. Aux États-Unis, ce phénomène a provoqué une vague de départs, que l’on appelle le “Big Quit”. Un phénomène lié à la Covid-19, qui dans une moindre mesure, a commencé en France lors de confinements. L’envie de développer de nouvelles compétences, de changer complètement de voie, sont autant de facteurs qui influent sur les choix des salariés.

De plus, le passage au télétravail, puis le retour pour certains au bureau a fait changer leur vision du travail en entreprise. L’évolution du monde du travail et des besoins des entreprises transforme aussi les envies et les attentes des salariés. Un phénomène momentané ou plus durable ? 

Sources : 

L’impact positif du Covid-19 sur la montée en compétences des salariés français. Communiqué publié par ADP le 17 février 2022

Protéger les savoir-faire et les compétences Ministère du Travail

Abonnez-vous à la Newsletter

X