Satellite 3 bâtiment aéroport Bordeaux

Bordeaux : Satellite 3, l’inauguration à l’aéroport de Mérignac

Le Satellite 3 a été inauguré ce jeudi 7 octobre 2021. BORDEAUX Business était présent lors de cet événement. Tout nouveau bâtiment au coeur de l’aéroport de Bordeaux, il accueille les vols internationaux et apporte de nombreuses promesses. Située à côté de la Tour de Contrôle, la Jetée Internationale a ainsi pu être présentée officiellement. L’aéroport de Bordeaux mise depuis plusieurs années sur le pari d’un fonctionnement plus engagé en faveur de l’environnement; mais aussi pour favoriser la satisfaction et le bien-être de tous les voyageurs et du personnel de l’aéroport. 

Simon DRESCHEL aéroport de Bordeaux
Simon DRESCHEL a présenté la toute nouvelle Jetée Internationale.

Simon DRESCHEL présente l’engagement du tout nouveau Satellite 3

L’inauguration de ce tout nouveau lieu s’est effectuée en présence de Simon DRESCHEL, Président du Directoire de la Société Aéroportuaire; mais aussi de Patrick SEGUIN, Président de la CCI de Gironde; et des représentants du Conseil de Surveillance. L’aéroport de Bordeaux ne cesse d’évoluer et de se moderniser pour répondre aux demandes et aux enjeux de la région ainsi que des acteurs du secteurs et des voyageurs. 

Le Satellite 3 répond à de nombreux défis d’ordre écologique et sociétaux à cet effet. Simon DRESCHEL présente ainsi cette toute nouvelle jetée internationale comme étant ce qu’il se fait de mieux dans le bâtiment. 

Le Satellite 3 existe selon deux grands axes. Le premier, améliorer la qualité de service pour tous, aussi bien pour les voyageurs que pour les compagnies aériennes. Le second, concrétiser des actions en faveur de l’environnement. Ce bâtiment a été conçu en Haute Qualité Environnementale. Nous répondons alors à un défi de performance environnementale et énergétique.

Simon DRESCHEL
Visite pistes Satellite 3 tour contrôle
Le Satellite 3 se trouve au pied de la tour de contrôle, au bord des pistes.

L’aéroport de Bordeaux vise la neutralité carbone d’ici à 2030. Un objectif ambitieux, déjà bien encouragé par l’obtention de la certification ISO 14001 en décembre 2020. Débutés fin 2019, les travaux pour la construction du Satellite 3 ralentissent avec la pandémie. Mais, selon Simon DRESCHEL, le contexte a davantage motivé à faire avancer les choses. L’arrivée de ce nouvel espace délivre donc un message optimiste, dans un chantier d’avenir. 

Le bâtiment apporte donc davantage de confort aux voyageurs, au pied des pistes. Éclairage LED qui s’adapte selon la luminosité environnante pour moins consommer, avec une économie estimée à 96 MWHEP par an. L’eau utilisée au sein du Satellite 3 provient principalement de l’eau de pluie, ce qui permet d’économiser plus de 1 000 m3 d’eau potable par an. Les déchets de chantier sont aussi valorisés pour réduire nuisances, pollution à travers une meilleure gestion des déchets. 

Faire du Satellite 3 la première “bonne impression” de la région 

Le Satellite 3 se trouve au pied des pistes, et bénéficie d’une excellente isolation acoustique, si bien qu’il est possible de voir les avions de près depuis l’intérieur du bâtiment… Sans les entendre. En effet, le vitrage utilisé permet de réduire de 50 dB les sons extérieurs. A travers cette réduction significative, l’Aéroport de Bordeaux souhaite avant tout rendre l’expérience des voyageurs encore meilleure. 

Tout est conçu dans cet espace pour que les voyageurs se sentent bien. L’accès aux portes d’embarquement est plus simple avec des contrôles plus ordonnés et fluides. Le passage aux douanes est aussi facilité avec des sas PARAFE (Passage automatisé rapide aux frontières extérieures) avec le passeport biométrique. L’objectif de l’aéroport ? Faciliter les déplacements dans l’aéroport pour que les voyageurs puissent accéder à leur porte d’embarquement ou quitter les lieux rapidement. 

Intérieur salle embarquement Satellite 3
L’intérieur est conçu pour le confort des voyageurs et en faveur de l’environnement.

En concevant le Satellite 3, l’aéroport, la CCI, les collectivités comme la ville de Mérignac, de Bordeaux et la métropole… mais aussi la DGAC (Direction générale de l’Aviation Civile) ont pensé à l’avenir. Aux enjeux de demain pour la région et à répondre aux besoins de tous les acteurs concernés par ces évolutions. 

Selon Patrick SEGUIN, Président de la CCI Gironde, l’enjeu était important et indispensable. Un vrai “Cocorico” qui mettra en avant les engagements de la Nouvelle-Aquitaine en termes de performance énergétique et environnementale. 

Il s’agissait d’un plan ambitieux pour l’aéroport. Un plan d’une dimension environnementale pensé avant la pandémie. Nous souhaitons que l’aéroport devienne vert à terme à travers tous les projets que nous menons de front. Un plan d’investissement d’un montant de 160 millions d’euros sur plusieurs années est en place à cet effet. Ces investissements sont essentiels car ils permettent d’améliorer l’impact des bâtiments sur l’environnement.

Patrick SEGUIN

Des ambitions porteuses à venir aux abords de l’aéroport 

L’aéroport de Bordeaux ne cesse de se développer. L’inauguration du Satellite 3 marque le premier grand changement d’une série d’évolutions pour le bien-être de tous. La question de la mobilité se pose, notamment pour se rendre et partir de l’aéroport. Le chantier principal en cours concerne l’extension du tramway jusqu’à l’aéroport. Cela permettra de réduire le temps de trajet depuis le centre de Bordeaux, mais aussi de faciliter l’accès à toute la métropole grâce au réseau de transports en commun. 

Le parvis de l’aéroport est aussi en travaux. Comme le Satellite 3, l’ambition des contributeurs de ce projet est de le rendre vers. Simon DRESCHEL le décrit comme un espace de verdure, avec des arbres et un aménagement facilitant l’arrivée des voyageurs. 

Inauguration banderole Satellite 3
L’inauguration en présence des acteurs de la construction du Satellite 3.

A l’aube de l’arrivée des avions à hydrogène et électrique, les ambitions de l’aéroport sont plus fortes que jamais. Comme l’indique Patrick SEGUIN : “Lorsque nous aurons les avions électriques et à hydrogène, alors nous aurons plus d’avions. Dans les pays d’Europe du Nord, ils utilisent beaucoup de camions à hydrogène. Ils ont atteint la neutralité carbone sur ce point, et ont plus de camions, avec 500 km d’autonomie.”

Le Satellite 3 est d’ores et déjà ouvert pour les vols internationaux. Il permet de relancer le tourisme aérien, déjà bien reparti avec un pic significatif au mois d’août. Si la reprise du trafic à son niveau de 2019 ne se fera pas avant 3 à 4 ans, Simon DRESCHEL entend bien soigner chaque jour la qualité de l’accueil de tous les voyageurs. Voyageurs d’affaires, voyageurs commerciaux, militaires, ou même sanitaires doivent être accueillis dans les meilleures conditions pour que leur première impression de Bordeaux soit irréprochable. 

Des ambitions qui permettent à la région Nouvelle-Aquitaine de rayonner… Et plus que jamais de s’inscrire dans cette démarche d’avenir. 

Sources : 

Propos recueillis à l’occasion de l’inauguration de la Jetée Internationale le 7 octobre 2021

Une nouvelle jetée internationale et davantage de capacité pour le Hall A Aéroport de Bordeaux

Abonnez-vous à la Newsletter

X