Logements sociaux HLM bâtiments

Bordeaux : Logements sociaux, un pan de l’immobilier qu’il faut relancer

Dernière mise à jour:

Bordeaux, et plus largement la région Nouvelle-Aquitaine font face à un défi d’ampleur concernant les logements sociaux. Le marché immobilier, tendu à l’échelle de la région, montre une raréfaction des biens accessibles aux foyers les plus modestes. L’envie d’avoir plus d’espace ne correspond pas à un prix abordable, ce qui pousse de nombreux ménages à se tourner vers les logements sociaux, aussi connus sous la dénomination de Hlm. Bâtiments souvent vieillissants, sans beaucoup de nouveaux programmes, ils ne parviennent plus à répondre à toutes les demandes. 

Les logements sociaux face à un allongement des délais de livraison

Les nouveaux programmes immobiliers pour la livraison de logements sociaux mettent plus de temps à sortir de terre qu’avant. Avec une durée de livraison globalement rallongée, les ménages obtiennent les clés de leur nouveau logement bien plus tard… Ce qui sature donc les demandes face à une offre qui souffre de ce retard.

Face à cette situation, les acteurs du secteur se mobilisent pour trouver des solutions pour ne pas pénaliser les demandes en Nouvelle-Aquitaine. En effet, à ce jour, plus de 95 000 ménages sont en attente d’un logement social à l’échelle de la région. On assiste ainsi à une pression plus forte des demandes, notamment au cœur de la métropole bordelaise, mais aussi dans les villes littorales. 

Ces zones, appréciées pour le cadre de vie proposé, sont aussi celles où le marché immobilier est le plus tendu. Face à la hausse des demandes, toutes fourchettes de prix confondus, l’offre se raréfie, les logements montent en prix, ce qui pénalise les ménages ayant moins de moyens. 

Construire de nouveaux logements sociaux en cœur de ville est difficile, alors qu’à Bordeaux, les quartiers se transforment, favorisant notamment des logements plus inédits, ou des programmes d’immobilier d’entreprise.  

Logement immeuble ville
La demande en logements sociaux est plus importante que l’offre.

Une réflexion en phase avec la démographie et la transition environnementale

Autre débat d’ampleur pour les logements sociaux et les bailleurs, le choix de bâtiments plus verts. Les logements sociaux sont pour beaucoup dans des bâtiments vieillissants, qui ne sont pas optimaux pour une consommation propre. Les acteurs et bailleurs de logements sociaux réfléchissent alors également aux solutions plus écologiques. 

Meilleure isolation, matériaux de construction plus verts, pose de panneaux solaires… Autant de solutions qui permettent de s’inscrire dans la transition environnementale et énergétique. 

De plus, les constructeurs de logements sociaux font face à la hausse démographique de la région Nouvelle-Aquitaine. En effet, plus le temps passe, et plus la population néo-aquitaine se développe. Cela s’explique notamment par le cadre de vie très apprécié par les Français en quête de tranquillité et d’espace. 

En effet, chaque année, en Nouvelle-Aquitaine plus de 23 000 nouveaux habitants s’installent. Autant de personnes qu’il faut loger, dont une large majorité éligible à l’accès aux logements sociaux. Pour ces personnes, trouver un logement est alors un défi. Un défi auquel les acteurs veulent répondre en trouvant des solutions durables.

Sources :

  1. Relancer le logement social en Nouvelle-Aquitaine : les propositions du Mouvement Hlm régional. Communiqué du 6 décembre 2021 publié par l’Union Régionale des Logements Hlm Nouvelle-Aquitaine
  2. Union Régionale Hlm en Nouvelle-Aquitaine
Abonnez-vous à la Newsletter

X