logement durable éco-quartier bordeaux

Bordeaux, le logement durable au cœur des programmes immobiliers

Dernière mise à jour:

À Bordeaux, le logement durable a le vent en poupe. Après avoir vu pousser différents éco-quartiers, la ville accueille désormais Le Petit Bruges. Un nouveau programme immobilier en faveur du logement et de la durabilité urbaine. Il s’inscrit donc dans la lutte contre l’étalement urbain, la limitation de l’usage de la voiture et le développement des transports collectifs. Situés au cœur d’un parc forestier à 10 min du centre de Bordeaux, les 117 appartements du dispositif « Habiter, s’épanouir » s’intègrent dans la politique de Bordeaux Métropole. Laquelle cherche à couvrir les besoins croissants en logement, tout en préservant la ville, la nature pour assurer un cadre de vie attrayant.

quartier le petit bruges logement durable bordeaux
Logement durable de Bordeaux métropole : futur quartier Le Petit Bruges (1)

Le Petit Bruges, le nouveau quartier durable de la métropole bordelaise

Rejoignant les quartiers nouvelle génération, Le Petit Bruges reste tout de même un programme à part. Pour cause, il est parfaitement intégré dans 2 hectares de végétation et quelque 300 arbres.

Pour respecter l’environnement naturel, les résidences sont composées de matériaux durables, comme le bois. Malgré les dimensions des bâtiments, ils se veulent à taille humaine. Ou du moins en donner l’impression en favorisant l’intimité de chaque appartement et l’ouverture sur la nature environnante. Pour parfaire le concept, tous les lots profitent d’un extérieur, allant de la simple loggia au petit jardin privé. Agencés de façon à multiplier les expositions, l’ensemble du logement durable vise à réduire la consommation d’énergie.

Plus encore que l’aménagement lié à la résidence, les travaux profiteront également à la biodiversité. En effet, le parc a été repensé pour permettre une meilleure infiltration des eaux de pluie. Il laisse ainsi la part belle à la nature.

Loin de s’en tenir au programme d’habitation, les résidences du nouvel éco-quartier formeront une véritable vie de quartier. Notamment grâce à l’installation de commerces de proximité au rez-de-chaussée.

Un éco-quartier bordelais pensé autour de la mobilité douce

Pour répondre aux attentes de la métropole, Le Petit Bruges n’a laissé de côté aucun aspect de la politique environnementale de la ville. Ainsi, le nouvel éco-quartier intègre la mobilité douce jusque dans le cœur des résidences. En effet, en plus de chemins piétons et cyclables dans le parc et reliés à la ligne verte, des stations de vélos multiservices mailleront le paysage. Chaque résidence sera ainsi équipée de son espace mécanique vélo à disposition des habitants.

le petit bruges éco-quartier bordeaux
Eco-quartier Le petit Bruges

Idéalement situé, les nouveaux logements durables seront particulièrement bien desservis et rapidement connectés aux lieux phares de la ville. A 10 minutes de l’hyper-centre de Bordeaux en tramway ; à 1 km de la plage de Bordeaux Lac ; à 5 arrêts de tram des Chartrons… En plus des trajets à vélo, à pied, en tram ou en bus, le quartier sera à proximité de la rocade.

Le logement durable, fer de lance de Bordeaux Métropole et des promoteurs

Côté durabilité, Le Petit Bruges rejoint une nouvelle tradition de programmes immobiliers bordelais, inaugurée par l’ouverture de l’éco-quartier Ginko à Bordeaux Lac (2). Loin de se contenter de suivre les normes environnementales pour le bâtiment, tous semblent en quête des meilleures performances. Ainsi, la plupart des programmes neufs affichent une  consommation énergétique inférieure de 10 à 20 % à la référence. Certains plantent même les jardins avec des arbres et fleurs adaptés au climat pour consommer le moins d’eau possible…

Malgré la longue liste de critères pour des logements durables, les promoteurs et constructeurs surenchérissent pour plaire davantage aux acheteurs et locataires. Et donc vendre plus vite, plus cher et être favoris auprès des municipalités pour les futurs projets.

La palme du premier éco-quartier de Bordeaux revient à Ginko. Projet immobilier central du programme “Bordeaux 2030, vers une métropole durable”, il a ouvert ses portes en 2014 après 8 ans de projets : 4 ans de conceptions, 4 ans de travaux. S’étalant sur 32 hectares dans le quartier en plein développement de Bordeaux Lac, il loge désormais 7000 personnes dans 2700 appartements. Traversé par un arrêt de tram, il est aussi marbré par 6 kilomètres de pistes cyclables et chemins piétons.

Suite au succès de ce programme, d’autres ont vu le jour à différents endroits de Bordeaux (2), notamment dans les zones à réhabiliter ou celles disposant d’un maximum d’espaces.

Ainsi, dans la même veine, 2021 voit l’ouverture du nouvel éco-quartier Bastide Niel, sur 35 hectares. Au total, 3 400 logements neufs pour 10 000 habitants. Plus qu’un quartier résidentiel, il cherche également à créer une vie et activité locale avec l’installation de bureaux, d’un hôtel Eklo et même d’une infrastructure touristique sur le thème de l’écologie.

Des malfaçons qui viennent freiner l’engouement autour des éco-quartiers

Prochainement, le quartier Brazza Euratlantique rejoindra également la famille grandissante des logements durables sur Bordeaux Métropole. Construit à proximité du Pont Chaban Delmas, ce programme aura la particularité d’être construit en partie sur pilotis. Le tout pour permettre la cohabitation des bâtiments et de la Garonne, notamment en période de crue.

Un programme immobilier particulièrement ambitieux et séduisant, à condition toutefois que la sécurité soit effectivement au rendez-vous. Rappelons qu’un an après l’ouverture de l’éco-quartier Ginko, un balcon s’était effondré à cause de malfaçons. Aucun blessé alors heureusement, mais un incident qui venait allonger la liste des malfaçons observées dans la plupart des programmes neufs sur la métropole. En la matière, Ginko avait d’ailleurs fait fort puisque dès 2018, 69 % des résidents avaient noté des malfaçons dans leur logement.

valeur verte logements 2018 éco-quartiers logement durable
Valeur des maisons à la vente selon leurs performances énergétiques

La rénovation au coeur de la réhabilitation des centre-villes

En matière de logement, la métropole bordelaise ne mise pas seulement du neuf. Pour cause, Bordeaux jouit d’un vaste patrimoine architectural qui fait le charme de son centre-ville. Pour autant, les échoppes et petits immeubles typiques se dégradent et beaucoup se trouvent dans un état particulièrement vétuste, voire critique.

Une situation qui commence à avoir des conséquences graves vu que la ville enchaîne les annonces catastrophiques d’effondrement d’immeubles : 3 en une semaine en juin 2021. Elle multiplie également les évacuations d’urgence dans les immeubles qui menacent également de plier sous leur propre poids. Ainsi, la rénovation de l’existant est au cœur des projets, bien qu’il soit plus difficile pour la ville d’imposer aux propriétaires de faire des travaux. 

Ainsi, le gouvernement a mis en plus des dispositifs de défiscalisations et autres dispositifs incitatifs. Les propriétaires peuvent par exemple bénéficier de MaPrimeRenov, ancien “Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique” (CITE).

Notons toutefois que les propriétaires de biens en location disposent de moins d’aides que les propriétaires occupants. C’est pourtant la situation de beaucoup de biens dans les vieux quartiers de Bordeaux. Ainsi, quand bien même un logement en bon état se loue plus facilement et plus cher, beaucoup ne prennent pas la peine de s’en soucier. Ceux qui le veulent peuvent toutefois compter sur la TVA abaissée à 5,5 % pour la rénovation énergétique, des subventions de l’Anah, de certaines aides des collectivités locales, ou encore de l’éco-PTZ jusqu’en 2021.

Sources

  1. “À Bordeaux : Lamotte lance Le Petit Bruges, Un nouveau quartier nature où il fait bon vivre”, Communiqué de presse du 3 juin 2021
  2. Quartiers labellisés : le boom des écoquartiers à Bordeaux, Immo9 Bordeaux, 6 avril 3018
Abonnez-vous à la Newsletter

X