bien-être au travail nouveau paradigme télétravail

Bien-être au travail : une approche nouvelle avec le télétravail

Dernière mise à jour:

La considération nouvelle pour le bien-être au travail témoigne d’un changement de paradigme profond dans le rapport à l’entreprise. Avec les confinements et le télétravail imposé, les entreprises sont nombreuses à ressentir qu’elles ne sont plus au cœur des préoccupations des salariés. Désormais, les collaborateurs prennent du recul sur la place du travail dans leur quotidien. En conséquence, il se recentre sur leur bien-être, l’équilibre vie professionnelle / personnelle, les loisirs, le sport, la famille… Dans ce contexte, les Ressources Humaines ont d’ores et déjà joué un rôle central pendant l’année écoulée. Notamment pour faire prendre conscience aux dirigeants de l’importance de rester à l’écoute des équipes. Ainsi, le bien-être des salariés trouve désormais une place dans les stratégies d’entreprise.

Les DRH, vecteurs du bien-être au travail

Les directions des Ressources Humaines occupent un rôle de médiation clé entre la direction et le personnel. Cette fonction, régulièrement sous-estimée dans la gestion courante des entreprises, a pu récupérer toute son importance pendant la crise sanitaire. Ainsi, les RH ont fortement contribué à repenser la place de l’entreprise ; ainsi qu’à proposer des solutions QVT et actions en faveur de la cohésion sociale.

Cette année a été un moment de réflexion pour les employés et les employeurs. L’entreprise a été perçue par les salariés comme moins au centre de leurs vies, ce qui les a incités à relativiser et à se (re)centrer sur ce qui compte réellement pour leur bien-être personnel au quotidien.

Virgile Raveneau, DRH de Green Panda Games, 45 collaborateurs à Paris et 120 dans le monde

D’autres entreprises ont également pris le temps de consulter leurs salariés pour connaître leur ressenti face à la situation. C’est notamment le cas de Apside, entreprise de conseil digital et informatique. Dans cette société, 70 % des 3000 salariés ont dû passer en télétravail en un mois, en mars 2020. Parmi les autres, 20 % se sont retrouvés sans activité. Pour réagir au mieux à cette situation inédite, Apside a réalisé une étude du bien-être au travail auprès de ses collaborateurs, révélant un période vécue très durement. Peur de la maladie et refus d’aller au travail, phase de déni avec incapacité à télétravailler, sentiment d’isolement…

télétravail isolement solutions QVT

Expérience collaborateur : la crise révèle les disparités

Le constat d’Apside rejoint les conclusions de la grande étude menée par Frédéric Balletti, Directeur KPAM-RH Expérience Collaborateur à l’été 2020. Ainsi, il y expliquait les différentes étapes et différentes façons de vivre le télétravail selon la maturité des entreprises sur le sujet. Dans celles déjà habitué à la pratique, les salariés étaient plus souvent équipés d’espaces de travail ergonomiques, de solutions numériques fiables, d’habitudes de communication à distance avec la hiérarchie. Le tout permettant une transition relativement douce.

A contrario, les entreprises ayant dû adopter le télétravail dans l’urgence ont régulièrement vu leurs relations avec les salariés se dégrader. Perte de contact avec les managers, manque de confiance en les collaborateurs à domicile, incapacité à se déconnecter à cause de l’intrusion du travail dans la maison, garde des enfants…

Un sentiment de disparaître du collectif a frappé de nombreux salariés, puisqu’ils se sont sentis isolés de leurs collègues mais aussi de leurs managers.

Nicolas Lechein, DRH d’Apside

Pour autant, Apside partage son expérience. En s’étant intéressé au bien-être des salariés, l’entreprise a pu instaurer des relations saines, y compris en télétravail. Ainsi, les collaborateurs ont gagné en autonomie ; ils ont pu réorganiser leurs journées de travail pour s’adapter aux contraintes du quotidien ; ont continué à faire preuve de professionnalisme malgré le home office.

bien-être au travail confinement covid-19 bordeaux

Bien-être au travail : les actions des entreprises pour lutter contre l’isolement et la démotivation des collaborateurs

Pour faire face aux conséquences de ce contexte inédit, la plupart des entreprises ont mis en place des solutions QVT. Objectif : maintenir l’esprit d’équipe et lutter contre l’isolement. Organisation de réunions à distance, de cafés RH digitaux, d’apéros teams, de challenge fédérateurs, ou encore d’escape games virtuels… Des actions qui ont permis de conserver un certain lien social, de créer des espaces d’écoute, de vivre la vie d’entreprise et de faire perdurer la culture d’entreprise malgré la distance.

D’autres entreprises ont également pris l’initiative de proposer des services complémentaires aux salariés, en dehors du strict cadre de la vie d’entreprise. En faisant par exemple appel à Upfeel, une plateforme de mise en relation des employés avec des psychologues et des coaches certifiés pour des consultations confidentielles à distance ou en présentiel. Créée justement pour lutter contre l’isolement et la souffrance mentale, Upfeel a trouvé écho dans diverses entreprises avec la crise sanitaire.

Au-delà de l’aspect opérationnel, nous avons mis en place des initiatives plus phares orientées Ressources Humaines, comme notre partenariat avec Upfeel.io où notre entreprise s’investit financièrement dans une initiative dédiée au bien-être des salariés, pour répondre à la problématique du confinement et de la crise sanitaire. […] Pour nous Upfeel.io c’est un moyen pour nos salariés de répondre à leurs problèmes personnels et professionnels. C’est un filet de sécurité, les salariés peuvent l’utiliser un jour s’ils en ressentent le besoin.

Virgile Raveneau, DRH de Green Panda
ressources humaines bien-être travail qvt

La crise sanitaire, un accélérateur business pour les entreprises de la QVT

La Qualité de Vie au Travail a rejoint le sujets centraux des entreprises depuis un peu moins d’une dizaine d’années. Pourtant, si diverses études sont réalisées chaque année, et quand bien même Google nous dévoilait avec fierté ses salles de repos ultra modernes, force est de constater que peu d’entreprises ont réellement intégré la valeur du bien-être au travail. Ainsi, la crise sanitaire aura permis de secouer les consciences et d’accélérer la transition.

Les salariés souhaitent que l’on s’intéresse à eux, la santé au travail sera l’enjeu des entreprises de demain. Comment l’entreprise peut articuler des initiatives pour contribuer au bien-être de ses collaborateurs ? […] Le manager a un rôle central dans cette évolution dans le rapport au travail : comment créer ces espaces de co-développement, des plans de formation actifs ? C’est l’enjeu de demain car notre capital c’est notre patrimoine intellectuel.

Apside

Ayant elle-même été confrontée à des entreprises ne témoignant d’aucune considération pour leurs salariés, Cindy Dauvin a décidé de créer XXL Happyness, une entreprise bordelaise spécialisée dans l’accompagnement et la mise en place d’actions QVT. Avec la crise sanitaire et le télétravail, elle anticipe une hausse des sollicitations, notamment pour les entreprises cherchant à faire revenir leurs salariés sur les sites.

Ainsi, à l’occasion de la semaine de la Qualité de vie au Travail, XXL Happyness organise les XXL Days les 17 et 18 juin. L’occasion pour les professionnels de découvrir des solutions QVT gratuitement. Au programme : des ateliers nutrition, du sport, des découvertes…

Sources

  1. “Avis de DRH sur le monde de l’entreprise post-covid : vers un changement de paradigme ?”, Upfeel.io, communiqué de presse du 25 mai 2021
  2. “XXL DAYS” à l’occasion de la semaine de la Qualité de vie au Travail, XXL Happyness, juin 2021
Abonnez-vous à la Newsletter

X