Airbus Lune ESM module

Airbus : La Lune en ligne de mire avec le vaisseau Orion

Dernière mise à jour:

Avec le groupe Airbus, la Lune se rapproche tous les jours un peu plus. Très impliqué dans les innovations et le développement de modules et de technologies à destination de l’exploration spatiale… Le Groupe collabore une fois de plus avec la NASA en représentant l’ESA dans le développement du module de service européen destiné à Orion. Le vaisseau spatial doit emmener des astronautes sur la Lune à l’occasion de plusieurs missions à venir. Très impliqué dans la conception des modules pour faire fonctionner le vaisseau, Airbus se fait une place de choix au cœur du secteur de l’aérospatial.

La Lune si proche grâce au travail d’Airbus

La Lune est le terrain idéal pour les recherches spatiales. La dernière fois qu’un astronaute a foulé le sol lunaire était en 1972. Mais très prochainement, le monde entier pourra admirer à nouveau des Hommes posant le pied sur le satellite de la Terre. Cela grâce au travail de nombreux acteurs pour développer le vaisseau Orion, dont Airbus fait partie. Le groupe avait notamment déjà réalisé le premier module de service européen (EMS-1) déjà livré à la NASA. 

Airbus a également travaillé sur la conception d’un second module dans son centre situé à Brême, en Allemagne. L’EMS-2 fournira ainsi les systèmes de propulsion et de survie pour les astronautes lors de leur mission sur la Lune. Au total, le groupe travaillera sur la conception de six modules de service européen, implantés au coeur du vaisseau. Le premier module construit par Airbus devrait partir prochainement, avec le lancement de la mission Artemis I. 

Grâce à ces innovations, la NASA ambitionne de voir des Hommes fouler le sol lunaire en  2024. Plusieurs missions sont d’ores et déjà planifiées, pour tester le vaisseau Orion. Un vaisseau spatial de pointe, qui sera au coeur de nombreuses missions. La Lune est une étape importante avant de se tourner vers des missions à destination de Mars. 

ESM 2 Airbus Lune conception
L’ESM-2 est un cylindre de 13 tonnes attaché au module d’équipage. Crédit : Airbus

Des tests poussés avant de partir

L’ensemble des modules et des éléments qui composent le vaisseau sont testés afin de garantir la sécurité à bord. Chaque voyage spatial est étroitement et rigoureusement contrôlé pour être mené à bien. Il s’agit d’investissements importants, et de nombreuses années de travail. La conquête spatiale est un objectif qui fait rêver à travers le monde. Le développement des modules se fait en Allemagne, avant que ces derniers ne soient testés et validés par la NASA. Une fois validés, ils sont envoyés par avion cargo directement en Floride. 

L’ESM-2 se compose de plus de 20 000 pièces et composants. Il s’agit d’un cylindre de 4 mètres de haut et de large, qui pèse plus de 13 tonnes. Il dispose d’un panneau solaire à 4 ailes, qui, une fois déployé, a une envergure de 19 mètres. Une fois livré au Centre Spatial Kennedy, en Floride, il subira des tests avec le module d’équipage, avant un montage au lanceur. Ces tests dureront deux ans, pour s’assurer que l’ensemble fonctionne parfaitement… Et ainsi tester en toute sécurité les performances du vaisseau Orion

Sources : 

To the Moon! Airbus delivers second European Service Module for NASA’s Orion spacecraft. Communiqué Airbus du 6 octobre 2021

Abonnez-vous à la Newsletter

X