Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business… Actualités économiques de la région Bordelaise.

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Depuis la révolution industrielle, l’automobile a transformé le transport et, avec lui, le quotidien de millions voire de milliards d’habitants sur Terre. Après l'apparition de Ford en 1914, sa production a explosé pendant les Trente Glorieuses et n’a cessé depuis. La voiture a notamment révolutionné la circulation et les échanges économiques. Elle est désormais considérée comme indispensable dans les foyers des pays développés. En plus d’avoir amélioré drastiquement le quotidien des individus, elle est devenue une véritable mine d’or économique.  Le marché de l'automobile, un enjeu majeur du quotidien des Français Un poids économique important pour le pays L’automobile est un marché universel, avec des constructeurs et équipementiers dispersés dans le monde entier. La France n’est pas en reste dans ce secteur.  C'est un pays historique de l’industrie automobile

Après une baisse observée en 2017, “la valeur ajoutée des sociétés financières se redresse en 2018” selon l’Insee (1). Bien que les banques, avant le confinement, se portaient bien, les attentes des clients avaient déjà commencé à évoluer drastiquement. C’est un sujet évoqué lors de la visioconférence tenue par Helios, le jeudi 25 juin dernier. Elle était décryptée par des intervenants du monde économique et financier. Parmi eux, Christopher DEMBIK ; Chef économiste chez Saxo Bank, Frédéric MICHEAU ; directeur des études d’opinion au sein d’OpinionWay ; Lucie PINSON, Fondatrice et Directrice Générale de Reclaim Finance et enfin Maeva COURTOIS, cofondatrice et CEO d’Helios.  Les attentes des clients et le nouveau rôle des banques à jouer de nos jours, sont deux axes qui ont été appréhendés

L’Unesco définit le patrimoine comme “un produit et un processus qui fournit aux sociétés un ensemble de ressources héritées du passé, créées dans le présent et mises à disposition pour le bénéfice des générations futures.” (1). La France détient nombre de ces ressources léguées par nos ancêtres. Culture, gastronomie, traditions, architecture, réserves naturelles, paysages en tous genre

Il est sans surprise de constater que la crise sanitaire entraîne avec elle dans sa chute de nombreux marchés mondiaux. Le secteur viticole, aéronautique ou encore l'immobilier en font évidemment partie.  Retour fin 2019, où le marché de l’immobilier se portait encore bien. “Au troisième trimestre 2019, les prix des logements anciens restent dynamiques” rapporte l’Insee (1). Bien qu’étant déjà une belle constatation, les logements dits “neufs” se portaient également à merveille. En effet, “sur un an, la hausse des prix est en légère augmentation : +3,0 % entre le troisième trimestre 2018 et le troisième trimestre 2019, après +2,9 % et +2,6 %”, selon l’Insee. C’est un marché de l’immobilier florissant qui se voit aujourd’hui drastiquement freiné par une épidémie. Un secteur qui se doit

L’expatriation en France devient de plus en plus populaire, même en temps de Covid . En effet , “la population française établie à l'étranger a augmenté de 81% au cours des dix dernières années” selon les chiffres du Sénat (1). Bien que l’expérience d’expatriation des Français est en pleine augmentation, la France n’est pas encore le leader des pays européens comptabilisant le plus d’expatriés. En effet, “en valeur absolue, d’après les estimations de l’ONU (graphique 23), le Royaume-Uni comptait en 2010, 2,6 fois la population française expatriée à la même période” selon l’étude de la CCI Paris Ile-de-France (2). La France progresse pourtant considérablement. Qui sont donc ces Français qui partent de plus en plus à l'étranger ? Cette année, il semble que leur expérience